Retrouvez cet article sur en-marche.fr

École inclusive : une scolarité comme les autres

23 juillet 2018 - Le Gouvernement a dévoilé mercredi 18 juillet des mesures effectives dès la rentrée pour permettre aux enfants en situation de handicap d’avoir une scolarité comme les autres.

Emmanuel Macron s’était engagé à lutter contre les inégalités qui excluent dès le plus jeune âge. L’école doit être un vecteur d’égalité entre toutes et tous et cela passe d’abord par des conditions d’accès égales.

Dans le cadre du plan « Ensemble pour l’École inclusive », le Gouvernement va améliorer le recrutement et l’organisation du dispositif d’accompagnement des élèves en situation de handicap, pour que tous aient accès à une scolarité comme les autres !



Des mesures concrètes pour un meilleur accompagnement des enfants

  • Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale et Sophie Cluzel, Secrétaire d’État auprès du Premier ministre et chargée des Personnes handicapées, ont annoncé la création de 10 900 postes d’Aides aux enfants en situation de handicap (AESH).

  • La création de ces postes va largement compenser la baisse des contrats aidés. Dès la rentrée, 42 900 postes d’AESH seront déployés. Ces derniers travaillent 35h par semaine, alors que les personnes bénéficiaires d’emplois aidés travaillent 20h par semaine.

« Il y aura plus d’heures consacrées aux enfants . »
- Jean-Michel Blanquer
  • Par ailleurs, le Gouvernement assouplira les conditions d’accès au métier d’AESH et rendra celui-ci plus attractif pour faciliter le recrutement et assurer la transition des emplois aidés en AESH.

  • Pour accueillir ces nouveaux postes, 38 Unités locales d’inclusion scolaire (ULIS), structures d'enseignement adaptée au sein des établissements, vont être créées à la rentrée. En 2017, 40 ULIS et 53 Unités d’enseignement externalisées (UEE) avaient été lancées. L'objectif du Gouvernement est de doubler d’ici 2020 le nombre d’UEE au sein de l’école.

Un objectif pour 2022 :

Les mesures prises visent à construire une école inclusive qui s’adapte aux besoins éducatifs particuliers des élèves en situation de handicap.

  • Ainsi, il est prévu une plateforme numérique nationale de formation permettant une réelle sensibilisation des enseignants aux adaptations scolaires.

  • Le Gouvernement encourage également à une meilleure concertation entre le secteur éducatif et le secteur médico-social afin de faciliter la scolarité de ces enfants.

  • L’accent est mis sur l’accompagnement et le suivi de ces élèves tout au long de leur scolarité.