Retrouvez cet article sur en-marche.fr

A.P.B

29 juillet 2017 - Qu'est ce que c'est ? Comment ça fonctionne ? On vous dit tout.

Vous étiez bachelier cette année ? Vous faites partie des 65 431 candidats qui au 3e tour de l’A.P.B n’avez reçu aucune proposition ?

Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, s'est prononcée pour la fin du tirage au sort à l'entrée des universités et a annoncé que le dispositif ne serait pas reconduit.


  • A.P.B, qu’est-ce-que c’est ?

A.P.B. (Admission Post Bac), est un portail internet national qui coordonne les admissions dans l'enseignement supérieur.

C’est un point d’entrée unique pour tous les candidats de France et de l’étranger qui souhaitent faire des études supérieures et se pré-inscrire dans un établissement d’enseignement supérieur français.

Il permet aux futurs étudiants de :

  • s'informer sur les cursus offerts et les établissements d'enseignement supérieur
  • émettre des vœux de poursuite d'études
  • suivre leur dossier de candidature
  • effectuer leurs démarches de pré-inscription

  • Comment ça fonctionne ?

Les candidats sont d’abord classés par leur lieu de résidence ou celui de l’académie où ils ont obtenu leur baccalauréat. Ces candidats sont classés selon la priorité (rang du vœu) qu'ils ont accordée à cette formation.

Pour départager les candidats ayant obtenu le même classement à l'issue de cette première phase, il est procédé à un second classement en fonction de la priorité qu'ils ont accordée à cette formation parmi l'ensemble des vœux qu'ils ont formulés sur APB.

S'il reste des candidats ayant le même rang de classement, une priorité est accordée à ceux d'entre eux qui sont mariés, pacsés, vivent en concubinage, ou ont une ou plusieurs personnes à charge.

Il est ensuite procédé au classement des candidats des autres académies, selon le même procédé. Si, à ce stade, il reste encore des ex-aequo (candidats ayant le même ordre de priorité), intervient alors un tirage au sort.

  • Quels sont les problèmes rencontrés ?

Sur 642 135 candidats inscrits sur la plateforme :

  • 541 204 candidats ont reçu une proposition d’admission dans une filière d’enseignement supérieur correspondant à au moins l’un des vœux qu’ils avaient formulés. Le vœu n°1 de plus de la moitié des candidats a pu être satisfait.
  • 65 431 n’ont reçu aucune proposition sur les vœux formulés par APB. Ces candidats peuvent avoir eu une proposition dans une formation hors APB, un nombre significatif de filières ne passant pas par la plateforme.



  • Quel plan d’actions pour remédier au problème du tirage au sort ?

L’affectation par tirage au sort et le manque d’adéquation entre le souhait des candidats et les propositions qui leurs ont été faites via la plateforme APB est un « énorme gâchis » selon la Ministre de l’Enseignement supérieur.
« Il n'est absolument pas normal que l'orientation de lycéens dépende d'un système informatique ».

Lundi 17 juillet, la Ministre a reçu l’ensemble des acteurs de l’enseignement supérieur afin de lancer une concertation. L’objectif : trouver des solutions pour qu’il n’y ait plus de tirage au sort à la rentrée 2018, mais également pour enrayer la sélection par l’échec (60% d’échec en licence).

Les conditions de mise en œuvre de ce contrat « seront définies à l’issue de cette concertation.