Retrouvez cet article sur en-marche.fr

Banlieues, l’action a commencé il y a un an et se poursuit

21 mai 2018 - Éducation, Emploi, Sécurité, Immobilier, Discriminations… le Gouvernement agit depuis un an pour améliorer les conditions de vie dans les quartiers et le président annoncera mardi de nouvelles mesures.

L’action du Gouvernement en faveur des banlieues a commencé il y a un an. L'amélioration de la vie dans les quartiers est une priorité du président Macron qui annoncera son plan pour les banlieues mardi 22 mai.

« Agir dès maintenant pour améliorer la vie quotidienne des habitants. (...) Je veux une mobilisation nationale pour les quartiers. » - Emmanuel Macron, discours de Tourcoing du 15 novembre 2017

Nous investissons massivement pour une éducation plus personnalisée. Dans les zones en REP+, dès la rentrée 2017, les classes de CP ont été dédoublées pour arriver à 12 élèves par classe maximum. Cette mesure - qui concerne déjà 2500 classes et sera également appliquée à la rentrée 2018 pour le CE1 - a pour but d’améliorer l’encadrement des élèves par le professeur dans les zones où l’école de la République est décisive pour l’émancipation des individus.

« Quand l'école n'est plus au rendez-vous, la République ne peut pas être exigeante avec les enfants des quartiers qui y vivent. Je veux être exigeant avec chacune et chacun, et j'y reviendrai, mais donc on doit rétablir ce socle minimal qui a parfois été abandonné, ça veut dire aussi savoir le mesurer, le suivre, l'évaluer et être transparent, y compris sur nos propres échecs aujourd'hui. » - Emmanuel Macron, discours de Tourcoing du 15 novembre 2017

Nous investissons pour soutenir l’emploi. Dans les quartiers, nous créons des emplois francs, c’est-à-dire avec des cotisations sociales réduites, pour faciliter l’accès à l’emploi dans les quartiers. Cette mesure est expérimentée depuis le mois d’avril pour les habitants de 10 territoires test. Elle devrait permettre de nombreuses embauches dans des zones fortement touchées par le chômage de masse.

« Quand la politique de l'emploi ne marche plus, je vous le disais tout à l'heure, elle a une principale victime, ce sont les quartiers où toutes les difficultés sont concentrées. » - Emmanuel Macron, discours de Tourcoing du 15 novembre 2017

Nous nous engageons pour la sécurité de chacune et chacun. Avec la création de la police de sécurité du quotidien (PSQ), 30 quartiers prioritaires ont déjà commencé à recevoir des effectifs et du matériels supplémentaires. Au total, d’ici fin 2018, ce seront plus de 600 policiers supplémentaires déployés dans ces zones de « reconquête républicaine » où leur rôle est tourné vers la protection des citoyens.

« Le premier socle, cette première priorité que j'évoquais, c'est donc l'effectivité des droits, c'est de remettre la République au cœur de nos quartiers, et la première mission, c'est bien évidemment la sécurité. » - Emmanuel Macron, discours de Tourcoing du 15 novembre 2017

Nous redoublons de moyens pour rénover les quartiers. L’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine a vu son budget passer de 5 à 10 milliards d’euros grâce au budget voté par les députés de La République En Marche !. Concrètement, cela permettra d’améliorer les conditions de vie dans les quartiers car ces financements servent à transformer localement les infrastructures où l’on peut se retrouver, ou trouver un emploi.

« C'est indispensable de retrouver la force, la mobilisation de la première génération des plans de rénovation urbaine, c'est ce à quoi je me suis engagé en campagne. » - Emmanuel Macron, discours de Tourcoing du 15 novembre 2017

Nous luttons activement contre les discriminations. Les quartiers sont souvent le foyer d’assignations à résidence. Une adresse peut bloquer un CV. C’est pourquoi des campagnes de testing sont lancées pour identifier les entreprises qui ne respectent pas les obligations de respect de la diversité.

« Il est une autre mission que le retour de l'Etat se doit de prendre à bras-le-corps, c'est celle de réduire, de manière volontariste, les discriminations qui frappent les quartiers sous plusieurs formes. » - Emmanuel Macron, discours de Tourcoing du 15 novembre 2017

Le Président annoncera mardi de nouvelles mesures très concrètes pour améliorer la vie dans les quartiers difficiles. Pour renforcer cette action, le Ministère de la Cohésion des territoires a organisé, depuis janvier 2018, une vaste concertation avec des centaines d’acteurs. La mission confiée à Jean-Louis Borloo, qui a conduit à la formulation de 19 programmes, est actuellement à l’étude.