Retrouvez cet article sur en-marche.fr

Emmanuel Macron : “La laïcité, c'est le ciment de la France unie”

2 octobre 2020 - Le Chef de l’Etat s’est exprimé sur les séparatismes ce vendredi 2 octobre. Un discours fort sur la République en actes, entre ordre, valeurs et promesses.

Ce déplacement aux Mureaux ce vendredi 2 octobre témoigne de la volonté affirmée du Chef de l’Etat de défendre la République et ses valeurs et de lui faire respecter ses promesses d’égalité et d’émancipation. Il s’agit de l’un des aboutissements d’un travail conduit depuis 3 ans sur le terrain.

Ainsi, le 9 décembre prochain, 115 ans après la loi de 1905, Marlène Schiappa, ministre déléguée à la citoyenneté, et Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur, présenteront en Conseil des ministres un projet de loi pour renforcer la laïcité et consolider les principes républicains. Ce texte construit en lien avec un certain nombre de partenaires, notamment les représentants du culte, sera transmis à l’Assemblée nationale en janvier. Le débat parlementaire se déroulera donc dans le courant du premier semestre 2021.

« La laïcité, c'est la neutralité de l'État et en aucun cas l'effacement des religions dans la société dans l'espace public. La laïcité, c'est le ciment de la France unie. »
Emmanuel Macron, Président de la République, le 2 octobre 2020

Ce projet de loi réaffirme les valeurs de la République notamment en luttant contre ceux qui instrumentalisent la religion pour mettre en cause les valeurs de la République, imposer leurs règles, susciter des divisions et qui menacent le vivre ensemble. Il doit permettre de donner de nouveaux outils et de nouveaux moyens d’action aux services de l’Etat afin de renforcer l’action menée pour lutter contre les séparatistes.

Les cinq grands axes :

  1. Renforcement de la neutralité du service public
  2. Renforcement du contrôle sur les associations
  3. Protection de l’enfance et des actions éducatives
  4. Amélioration du fonctionnement des cultes
  5. Protection de la dignité humaine

Parmi les mesures annoncées ce jour par Emmanuel Macron, l’instruction à l’école obligatoire dès 3 ans, l’obligation de neutralité des agents publics et des salariés des entreprises délégataire ou encore la création d’un label de formation des imams.