Retrouvez cet article sur en-marche.fr

G5 Sahel à Pau : retour sur les temps forts du sommet

14 janvier 2020 - Lundi 13 janvier s’est tenu à Pau un sommet du G5 Sahel, en présence du Président de la République et des dirigeants des cinq pays du Sahel : Burkina, Mali, Mauritanie, Niger, Tchad. Retour sur les temps forts du sommet.

Le sommet du G5 Sahel avait lieu ce lundi à Pau, un lieu symbolique, choisi par le président de la République, en hommage aux 13 militaires morts en opération au Mali en novembre dernier, dont 7 étaient basés ici, à Pau.

Après une cérémonie commémorative en présence des chefs d’Etats du G5, les travaux ont débuté avec pour principal enjeu la réévaluation et la clarification de la présence française dans la région du Sahel. En effet, afin d’aider ses partenaires à lutter contre le terrorisme et développer la stabilité de la région, la France conduit depuis 5 ans un travail considérable au Sahel.

« Nous sommes là pour permettre aux Etats sahéliens d’assumer leur pleine souveraineté sur leur territoire. »
Emmanuel Macron, G5 Sahel, le 13 janvier 2020

Les discussions ont permis d’avancer sur chacun des objectifs qui avaient été fixés :

  • Combat contre le terrorisme ;
  • Renforcement des capacités militaires des Etats de la région ;
  • Appui au retour de l’Etat et des administrations sur le territoire ;
  • Aide au développement.

Une déclaration conjointe a été adoptée à l’issue de la rencontre, dans laquelle les chefs d’État du G5 Sahel ont notamment exprimé leur souhait de la poursuite de l’engagement militaire de la France au Sahel.

Un nouveau cadre politique, stratégique et opérationnel a été décidé : la « Coalition pour le Sahel ». Elle rassemblera les pays du G5 Sahel, la France, les partenaires, ainsi que tous les pays et organisations qui voudront contribuer à la lutte contre les groupes terroristes au Sahel et à la prise de responsabilité collective. C’est dans ce cadre que le président de la République a annoncé le renforcement des capacités de combats de la force Barkhane avec l’envoi de 220 militaires supplémentaires.


Les chefs d’Etats ont convenu de se revoir avant l’été à Nouakchott (Mauritanie) pour évaluer et suivre la mise en œuvre des engagements pris ce lundi à Pau.