Retrouvez cet article sur en-marche.fr

G7 de Biarritz : les succès de la diplomatie française

27 août 2019 - Emmanuel Macron a clôturé ce lundi 26 août le G7 de Biarritz. Après trois jours de négociations, quelles sont les avancées significatives de ce sommet ?

La situation en Amazonie

Il s’agissait de l’une des priorités d’Emmanuel Macron lors de ce sommet. Une aide financière d’urgence de 20 millions de dollars a été débloquée par les pays du G7 pour lutter contre les incendies qui font rage depuis une dizaine de jours. Cette somme devrait notamment servir à envoyer des avions bombardiers d’eau.

À moyen terme, une aide (dont le montant final sera déterminé lors de l’Assemblée Générale de l’ONU fin septembre) sera également allouée à la reforestation des pays touchés par ces incendies.

Le président brésilien, Jair Bolsonaro, a indiqué que son pays refusait cette aide financière mais rappelons que le Brésil n’est pas le seul pays concerné par les incendies de la forêt amazonienne.

L’Iran

Les membres du G7 sont arrivés à une position commune sur deux points :

  • L’Iran ne doit pas se doter de l’arme nucléaire ;
  • La paix doit être favorisée et préservée dans la région.

Mais le sommet a surtout été marqué par la visite surprise de Javad Zarif, chef de la diplomatie iranienne. Si Donald Trump ne l’a pas rencontré, il a en revanche déclaré qu’il était prêt pour voir le président Hassan Rohani. Une rencontre qui pourrait avoir lieu dans les prochaines semaines grâce notamment à la médiation française.

Une taxe internationale sur les géants du numérique

Le principe d’un accord pour une taxation internationale des géants du numérique a été approuvé par les pays membres du G7. Une très bonne nouvelle éloignant la menace d’une taxe sur le vin français brandie par les Etats-Unis au moment de la mise en place de la taxe GAFA en France. Si un accord est finalement trouvé et mis en place, la taxe française sur les géants du numérique sera donc remplacée par cette taxe internationale.

L’égalité femmes/hommes

Tous les États du G7 sans exception mais aussi le Chili, l’Australie, l’Inde, le Sénégal et le Rwanda s’engagent à mettre en oeuvre une loi basée sur les recommandations du Conseil Consultatif pour l’Égalité Femmes-Hommes qui s’était réuni les 9 et 10 mai à Paris. En France, cela se traduira par une loi pour l’émancipation économique des femmes dont la secrétaire d’État chargée de l’Égalité Femmes-Hommes, Marlène Schiappa, a présenté les grandes lignes : quotas dans les entreprises, travail avec la Fédération Française Bancaire pour encourager les femmes à innover avec notamment des emprunts bancaires plus accessibles ou encore des pénalités vraiment dissuasives en cas de parité non-respectée devraient être au programme.

La Libye

Les pays du G7 ont appelé à une trêve qui puisse donner lieu à un cessez-le-feu durable.

Pour ramener la paix en Libye où deux hommes s’affrontent (le Premier ministre Fayez el-Sarraj et le maréchal Khalifa Haftar), deux conférences qui réuniront les pays impliqués dans ce conflit seront organisées : l’une par les Nations Unies sur le volet international et l’autre par l’Union Africaine qui s’occupera du volet national.

L’Ukraine

La France et l’Allemagne organiseront un sommet au format Normandie (c’est à dire qui rassemblera l’Ukraine et la Russie, les deux pays belligérants, ainsi que la France et l’Allemagne) dans les prochaines semaines afin d’obtenir des résultats concrets.

Le commerce mondial

Un accord a été conclu afin de réformer en profondeur l’OMC (Organisation Mondiale du Commerce) avec pour objectif d’être plus efficace dans la protection de la propriété intellectuelle, de régler plus rapidement les différends et d’éradiquer les pratiques commerciales déloyales.