Retrouvez cet article sur en-marche.fr

Collectif JMPE - Comment inciter les parents d'élèves à s’impliquer dans la démocratie scolaire

22 septembre 2020 - Une analyse réalisée par Amina Dahoun, Coordinatrice nationale de JMPE, et Stéphane Pini, Responsable du pôle “Chefs d’établissement” du collectif.

Les représentants des parents d’élèves : une élection qui intéresse

Les résultats de l’enquête montrent un réel intérêt des parents pour l’élection des représentants des parents d’élèves (75% des parents affirment avoir déjà voté aux élections ; a contrario, seuls 12% d’entre eux déclarent ne pas être intéressés), et ce sans distinction de genre : le taux de réponses à l’enquête de JMPE est quasiment équivalent entre femme (54%) et hommes (46%).

A noter : le vote électronique est plébiscité par plus de 91% des sondés !C'est pourquoi développer les moyens technologiques faciliterait la participation des parents d’élèves à la démocratie scolaire.

En revanche, deux freins principaux semblent expliquer l’absence de volonté de se présenter à ces élections : des freins personnels d’un côté (autres engagements prenants, déception par rapport au périmètre du rôle), et des freins organisationnels d’un autre côté (incompatibilité des horaires des instances éducatives avec les obligations professionnelles notamment).

Comment inciter les parents à s’impliquer davantage

Les personnes interrogées évoquent plusieurs pistes pour encourager les parents à candidater et les accompagner dans ce rôle, parmi lesquelles : une formation dédiée, qui donne plus de visibilité sur les missions d’un représentant des parents d‘élèves ; la mise en place d’un lieu dédié aux parents facilitant la rencontre et l’échange ; une participation accrue aux réunions de rentrée. D’une manière générale, les parents sont favorables à une offre étoffée de formations au sein des établissements scolaires, y compris sur des thématiques précises comme le numérique.

Il faut également noter le renforcement tangible du lien social et intergénérationnel: les parents ayant répondu au sondage sont majoritairement favorables à la désignation d’un autre membre de la famille comme personne de confiance qui pourrait se substituer à eux dans les démarches relatives à l’école. A ce poste, ils imaginent un grand-parent (pour plus de 60% d’entre eux) ou un tuteur / éducateur (pour plus de 40% d'entre eux).

Les pistes apportées par les sondés sont faciles à mettre en œuvre : le collectif citoyen Je m’engage pour l’école ! entend se saisir des résultats de cette consultation participative pour définir des propositions précises, contribuant ainsi à la transformation du système éducatif.