Retrouvez cet article sur en-marche.fr

JMPE : résultats détaillés de l’enquête « crise sanitaire et continuité pédagogique »

21 juillet 2020 - Vous avez été nombreux à participer à l’enquête initiée par la communauté de La République En Marche dédiée aux problématiques d’éducation. Découvrez-en ici les résultats détaillés.

La consultation a mis en évidence la place centrale du professeur dans l’enseignement présentiel comme distanciel. Elle a par ailleurs montré qu’à l’issue de la période de confinement, la communauté éducative est en attente d’un renforcement du numérique à l’école.

Les conditions de poursuite de la continuité pédagogique après la crise sanitaire, pour la prochaine rentrée scolaire, devront être améliorées notamment grâce à une intégration des bonnes pratiques de l’enseignement numérique hybride présentiel et distanciel, à des doses adaptées aux besoins des élèves.

La continuation de l’enseignement à distance avec des enseignants et des élèves mieux préparés à ses usages, grâce à une formation des enseignants, des élèves et des parents à l’utilisation de l’outil numérique, est perçue comme un progrès qui devra perdurer.


  • Du côté des parents
  • 58% disposent d'un ordinateur ou d’une tablette personnelle(le) (un.e par enfant).
  • 1% du public questionné ne dispose d’aucun outil numérique à la maison.
  • 57% des parents ont aidé leurs enfants à consulter les consignes envoyées par les enseignants.
  • 72% les ont aidés à récupérer les supports de cours ou d'exercices.
  • 92% des enfants étaient autonomes dans la prise en main de l’ordinateur ou de la tablette.
  • 75% ont pu joindre un enseignant sans problème.
  • 55% du public seulement est à l’aise avec le numérique pour s'adapter à la diversité des moyens utilisés par les enseignants pour transmettre les consignes et les exercices (messagerie ENT, mail, WhatsApp, ...).

Cet indicateur doit nous alerter sur la difficulté rencontrée par tous ceux qui ne maîtrisent pas le numérique : cela indique très clairement que les élèves non-encadrés ont pu avoir beaucoup de mal à trouver des réponses.

Au total, pour plus de la moitié des parents (59%), l'expérience de l'école à la maison a été “assez positive”.


  • Du côté des enseigants

Une grande variété d’outils et de sources ont été plébiscités pour transmettre les cours, les consignes ou les exercices aux élèves :

  • L'interface de messagerie de l'ENT (59%)
  • La classe virtuelle" en direct par visioconférence (Discord, Zoom, Skype, ...) (56%)
  • Une adresse email personnelle (49%)
  • L'interface "devoirs à faire" de « Pronote » ou « Vie scolaire » (44%)
  • Un téléphone personnel pour passer des appels (43%)
  • L’application WhatsApp (23%)
  • Les ressources du CNED (14%)
  • Autres sources : France 4, YouTube, … (59%)

Les principales difficultés identifiées par les enseignants dans le cadre de l'école à la maison sont :

  • Les problèmes de connexion internet (wifi) (31%)
  • La difficulté à contacter les élèves (28%)
  • Le manque d'information de la part de l'établissement et/ou de l'Education nationale (27%)
  • Le manque de formation aux outils numériques (26%)
  • Le manque de matériel informatique (tablette, ordinateur) (20%)

Suite à cette période d'enseignement à distance, 85% des enseignants pensent que, demain, le fonctionnement de l'école devra être modifié. 78% estiment que l'utilisation du numérique à l'école devrait être renforcée.

A noter : Alors que plus de la moitié des enseignants estiment n’avoir pas été suffisamment aidés par leur collectivité de tutelle - mairie, département ou région - (56% d'entre eux) ou par l’inspection académique (52% d'entre eux), 66% confient en revanche avoir été soutenus par leurs collègues.


  • Pour tenir compte de ce que nous avons appris de cette période d'école à la maison, voici, selon vous, les priorités à mettre en oeuvre rapidement :
  1. Former les enseignants aux outils numériques éducatifs (66%)
  2. Aider les foyers modestes en les équipant d'ordinateurs et d'une connexion (59%)
  3. Renforcer les dispositifs d'aide aux devoirs et aux enfants en difficulté scolaire (48%)
  4. Développer l'aisance numérique des élèves dès le primaire (42%)
  5. Améliorer la coordination entre les enseignants (36%)