Retrouvez cet article sur en-marche.fr

Pour mettre le numérique au service de l’humain

28 mai 2018 - Emmanuel Macron a reçu mercredi 23 avril à l’Elysée une soixantaine de dirigeants de l’industrie numérique, à l’occasion du sommet « Tech for Good ». Retour sur les principaux engagements.

Un sommet pour mettre la technologie au service du bien commun

A l’heure où la technologie joue un rôle toujours plus important dans notre société, Emmanuel Macron a échangé avec les principaux acteurs du digital, pour discuter de la manière dont nous pouvons oeuvrer à mettre la technologie au service du bien commun.

« Il est très important de regarder tous ensemble ce que nous pouvons faire pour la situation sociale, les inégalités, et de répondre tous ensemble à ces défis collectifs. » - Emmanuel Macron

Le président de la République en a appelé à tous les acteurs du numérique pour répondre à trois défis.

  • Le travail : pour relever les défis de l’autonomisation des tâches et de la collaboration homme-machine. C’est l’un des défis que mettait en avant le rapport de Cédric Villani, député de l’Essonne, sur l’Intelligence artificielle, qui préconisait entre autres de multiplier par trois la formation dans l’IA.
  • L’éducation : pour faire du numérique un moyen de généraliser l’accès au savoir, par les MOOCs et l’apprentissage adaptatif par exemple.
  • La diversité et l’égalité homme-femme : pour faire du numérique un vecteur d’inclusion.


Des engagements très concrets sont déjà pris

Suite à ce premier sommet Tech for Good, plusieurs dirigeants du numérique, de start-ups comme de grandes entreprises, ont déjà pris plusieurs engagements concrets et ont annoncés d’importants investissements en France.

  • Emploi - IBM va créer 1 400 postes en France dans les 2 prochaines années, qui s’ajoutent au 400 postes annoncés en mars dans ce secteur. L’investissement dans le secteur de l’Intelligence artificielle (IA) est majeur pour nombre de ces entreprises.. Microsoft prévoit également de recruter une centaine de spécialistes de l’IA en France. Deliveroo va investir 100 millions d’euros dans les 2 à 3 prochaines années pour étendre son implantation et le nombre de livreurs.
  • Formation - IBM et Accenture s’engagent à former les jeunes de milieux défavorisés et les personnes éloignées de l’emploi, pour favoriser l’accès à l’emploi. La start-up française de formation OpenClassrooms va former un million de personnes chaque année dans le monde à partir de 2025, et s’engage à former les 250 000 intérimaires de l’agence Manpower en France.
  • Protection sociale - Uber va offrir gratuitement à ses 35 000 chauffeurs français une assurance sociale complétant leur protection limitée actuelle, pour protéger les droits des travailleurs du secteur. De son côté, la fondation de Google va donner 100 millions de dollars sur 5 ans pour financer des projets à but non-lucratifs dans la formation aux métiers du numérique en Europe, Afrique et Moyen-Orient.
  • Bourses universitaires - Booking.com s’engage à mettre en place des bourses universitaires et à soutenir des start-up françaises dans le tourisme durable, pour plus de 5 millions d’euros en 2018,

Au vu du succès de ce premier sommet, Emmanuel Macron a appelé les dirigeants à faire de Tech for Good une réunion annuelle à Paris, afin de prolonger les réflexions et pour explorer les chantiers du numérique qu’il nous reste à construire.