Retrouvez cet article sur en-marche.fr

Assises de la Mobilité : pourquoi ça te concerne

21 septembre 2017 - Élisabeth Borne, ministre chargée des Transports, a lancé les Assises nationales de la mobilité le 19 septembre.

Que tu sois étudiant(e), salarié(e), chômeur(se), père ou mère au foyer, résidant en milieu urbain ou rural, le sujet de la mobilité te concerne !


Alors regarde un peu de plus près...

  • Les Français passent en moyenne 1 h/jour dans les transports
  • 40 % de la population réside dans un territoire sans transport collectif ;
  • Le budget transport d’une personne qui vit en milieu rural est 20 % plus élevé que celui d’une personne qui habite une ville de plus de 100 000 habitants
  • Les transports représentent aujourd’hui 1/3 des émissions de gaz à effets de serre au niveau national.

  • Ton avis compte

Le ministère des Transports a lancé une grande concertation sur les grandes orientations et les priorités d'investissement dans les transports.

Cela couvrira six thèmes : l’environnement, le numérique, les fractures sociales et territoriales, l’intermodalité, la sécurité et la sûreté, la gouvernance et le financement.

La priorité ?

Améliorer les transports du quotidien qui concernent la majorité d’entre nous.
Restaurer l'équilibre et l'efficacité des transports classiques.
Développer de nouvelles solutions innovantes : covoiturage, vélos en libre-service, véhicule autonome…



  • Peux-tu y participer ?

OUI. C’est d’ailleurs très fortement recommandé, puisqu’avec les kilomètres en voiture ou en transports en commun que tu effectues tous les jours, tu dois t’y connaître en mobilité.

Cette consultation s’adresse au grand public et à tous les acteurs du secteur des transports (élus, associations professionnelles et syndicales, ONG, entreprises) afin de trouver ensemble les solutions.


  • Ça se passe où et quand ?

→ De septembre à décembre 2017.
→ Pour contribuer : une plateforme dédiée en ligne et des ateliers répartis dans les territoires.


  • Et au final ?

Ces Assises déboucheront sur une loi qui sera présentée au premier semestre 2018.