Retrouvez cet article sur en-marche.fr

En route vers le bac 2021 !

22 janvier 2020 - Les épreuves de contrôle continu du baccalauréat ont débuté en janvier pour plus de 100 000 élèves en classe de première. Il s’agit d'un premier pas vers la mise en place du nouveau bac en 2021. On vous explique.

  • L'essentiel de la réforme du bac
  • Les élèves de première en 2019-2020 inaugurent la nouvelle organisation du baccalauréat.
  • Il n'y a plus de série en voie générale mais des parcours choisis par chaque lycéen en fonction de ses goûts et de ses ambitions.
  • Le nouveau baccalauréat repose pour une part sur un contrôle continu dès la première et pour une autre part sur des épreuves finales.
  • Le contrôle continu est composé d'épreuves communes organisées pendant le cycle (en première et terminale).
  • En première, l’épreuve écrite et orale de français se déroulera en juin. En terminale, deux épreuves écrites portant sur les enseignements de spécialité auront lieu au printemps et deux épreuves se dérouleront en juin : l'écrit de philosophie et le grand oral.


  • Le contrôle continu : un véritable progrès pour les élèves
Grande nouveauté donc, le baccalauréat repose en partie sur le contrôle continu qui prend en compte les notes des bulletins et les résultats à trois séries d’épreuves communes.

Chacune des épreuves compte pour 1,67% de la note, ce qui est en réalité très peu, puisque l’instauration du contrôle continu a surtout pour vocation d’aider les élèves à progresser avant les épreuves finales. Ces épreuves permettent aux élèves de travailler plus en continu, et ainsi d’éviter le “bachotage” et le stress propre aux épreuves finales.




Les sujets proposés des épreuves de contrôle continu sont issus d’une banque nationale numérique, les copies sont anonymisées et corrigées par d’autres professeurs que ceux de l’élève. Il n’y a donc pas de crainte à avoir, ce processus garantit le caractère national du baccalauréat.

Par ailleurs, la méthodologie de correction de ces épreuves de contrôle continu est d’une vraie modernité avec toujours pour ambition la progression de l’ensemble des élèves : 1,6 millions de copies vont être numérisées, corrigées en ligne par les professeurs et seront consultables après correction par les élèves.

C’est la première fois que tous les élèves pourront avoir accès directement à leurs copies d’examen notées et annotées. C’est une opportunité qui leur permettra de progresser.


  • Le bac 2021 : un tremplin pour la réussite dans l'enseignement supérieur

Ces premières épreuves inaugurent ainsi la mise en place progressive du bac 2021 qui a pour principal objectif de remuscler le baccalauréat général et technologique. Actuellement, le taux de réussite au baccalauréat général et technologique (environ 90%) ne doit pas masquer une autre réalité : 61% des étudiants ne parviennent pas au terme des études dans lesquelles ils se sont initialement engagés.



Ainsi, en inscrivant des épreuves de contrôle continu et en diversifiant l’offre d’enseignement, le Gouvernement modernise et perfectionne le baccalauréat pour en faire faire un véritable tremplin vers la réussite dans l'enseignement supérieur.

Il s’agit de mieux prendre en compte le travail des lycéens et les accompagner dans la construction de leurs projets (spécialisation sur le numérique, l’art ou les nouvelles technologies, ouverture internationale et européenne, etc.).

Cette réforme est issue de concertations avec les parents d’élèves, de consultations des professeurs, des élèves et des partenaires sociaux. Encore aujourd’hui, tous les acteurs dialoguent dans le cadre d’un comité de suivi qui permet d’apporter des ajustements à la mise en œuvre de la réforme en juin 2021.