Retrouvez cet article sur en-marche.fr

Protection de la biodiversité : pour une mobilisation de chacun

9 mai 2019 - Suite au rapport alarmant sur la biodiversité rendu par 150 experts de l’ONU lundi 6 mai, Emmanuel Macron a pris la parole pour acter de nouvelles mesures ambitieuses en matière de protection de l’environnement.

Près d’1 million d’espèces sont menacées par l’homme. Voilà l’un des chiffres chocs donné par le rapport sur la biodiversité, rendu après plus de 3 ans de travail, par près de 150 experts scientifiques de l’IPBES (Plateforme intergouvernementale sur la biodiversité et les services écosystémiques). Un constat alarmant sur lequel le président de la République, Emmanuel Macron, a tenu à s’exprimer ce lundi 6 mai.

Il a fait plusieurs propositions concrètes et ambitieuses, qui rappellent le plein engagement du Gouvernement sur les questions environnementales. 3 axes seront notamment développés :

  • La lutte contre le gaspillage avec un objectif de 100% de plastiques recyclés d’ici 2025 et un renforcement de la lutte contre le gaspillage alimentaire. Les actions de sensibilisation à l’école seront renforcées.

  • Le changement de nos modèles de production avec notamment la réduction de 50% des produits phytosanitaires d’ici 2025. Cette évolution nous conduira vers une agriculture plus cohérente avec nos objectifs de biodiversité.

  • La préservation des sols et la gestion de nos territoires avec une extension à 30% des aires marines et terrestres protégées d’ici 2022 et une accélération de la lutte contre l’artificialisation des sols (c’est à dire le changement d’utilisation de certains sols naturels pour en faire des routes ou des parkings par exemple, ce qui a un fort impact sur la biodiversité). Le Président s’est également engagé à la réhabilitation de 20 à 25% de sols agricoles extrêmement dégradés par l’utilisation passée de produits phytosanitaires.

Mais cette ambition ne peut pas rester française. Le Président a rappelé l’importance de la porter au niveau européen et international. Le G7 de Biarritz (qui aura lieu du 25 au 27 août) sera la prochaine étape importante de cette bataille pour la biodiversité et le Gouvernement travaillera à ce que la COP biodiversité (qui est prévue pour le 2ème semestre 2020 en Chine) puisse être l’équivalent de la COP de Paris en matière de lutte contre le réchauffement climatique.