Retrouvez cet article sur en-marche.fr

Une brigade contre les discriminations

15 avril 2019 - Dans une tribune publiée dans Le Parisien, Marlène Schiappa et Julien Denormandie ont annoncé le lancement de la Brigade Anti-Discriminations (BADI). Une initiative qui a émergé du Grand Débat.

« Tout le discours républicain fondé sur le mérite, l’émancipation, l’égalité s’effondre si les discriminations perdurent » : ce constat, Marlène Schiappa et Julien Denormandie ont décidé de s’en saisir… et d’agir.

La secrétaire d’État à l’Égalité Femmes/Hommes et le ministre chargé de la Ville et du Logement viennent de lancer la Brigade Anti-Discriminations (ou BADI).


Objectif : mettre en relation victimes et acteurs de la lutte contre les discriminations. Pour cela, la brigade sera aidée par de nombreux partenaires comme la DILCRAH (Délégation Interministérielle à la Lutte Contre le Racisme, l'Antisémitisme et la Haine anti-LGBT) , ou des associations comme SOS Racisme, la LICRA (Ligue Internationale Contre le Racisme et l’Antisémitisme), le MRAP (Mouvement contre le racisme et pour l’amitié des peuples), SOS Homophobie, le Centre LGBT Paris Ile-de-France, l’Inter-LGBT, l’association Droits d’Urgence, Femmes Solidaires, Sportitude, Opcalia...

Missions :

1- Avec l’aide de Facebook France, la BADI mettra à disposition, dans un premier temps, une plateforme d’alerte et de mise en relation entre victimes et acteurs de la lutte contre les discriminations. En quelques clics, la personne discriminée pourra dialoguer via la messagerie de la plateforme afin d’être orientée vers une association qui l’aidera à se défendre.

2- Dans un deuxième temps, la BADI s’attaquera à la sensibilisation sur les questions de discriminations.

3- La BADI devra évaluer la pertinence des politiques publiques existantes et proposer des mesures efficaces.


« Il n’y a aucun sous-citoyen dans la République française. Nous en sommes convaincus : pour en finir avec les clivages que connaît notre société, la solution repose sur la considération de chaque citoyen pour ce qu’il est : un citoyen. Pas plus. Mais pas moins. » - Tribune de Marlène Schiappa et Julien Denormandie dans le Parisien du 14 avril 2019.