Retrouvez cet article sur en-marche.fr

« Green Deal » européen : 3 questions à ... Pascal Canfin

19 décembre 2019 - Pascal Canfin, Président de la commission de l’Environnement du Parlement Européen, a accepté de répondre à nos questions.

La semaine dernière, la Présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a présenté les premières grandes orientations d'un plan d'investissement pluriannuel en faveur de la transition écologique. Ce ”Green Deal”, promesse de campagne de la liste Renaissance, prévoit plus de 1000 milliards d'euros d'investissement pour faire de l'Union européenne le premier acteur neutre en carbone d'ici à 2050.

Pascal Canfin, membre de la délégation Renew, candidat Renaissance et Président de la commission de l’Environnement du Parlement Européen revient pour nous sur cette annonce :

1- En quoi consiste le ”Green Deal”, présenté la semaine dernière par la Présidente de la Commission Européenne ?

Le Green Deal présenté par la Présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen, c’est tout simplement le plus grand plan de transition écologique à l'échelle d'un continent.

Climat, Environnement, Finance, Agriculture, Santé, Biodiversité....cette initiative sans précédent va nous permettre de répondre aux quatre dimensions de la crise environnementale à laquelle nous faisons face : urgence climatique, disparition de la biodiversité, impact croissant de la pollution sur notre santé et épuisement des ressources.

La Commission européenne va par exemple proposer la première "loi climat" pour faire de l’Europe le premier continent neutre en carbone en 2050. Cet objectif de long terme sera accompagné par un nouvel objectif de réduction de 50 à 55% des émissions de gaz à effet de serre en 2030 afin d’assurer que nous soyons sur la bonne trajectoire.

Le Green Deal, c’est aussi la concrétisation de notre grande priorité de campagne : Faire de l’Europe une puissance verte. Six mois après notre élection, le plan est sur la table.

2- Comment RENEW se positionne par rapport au plan présenté par la Commission ?

En Amont de la publication du "Green Deal", le Groupe RENEW s'était engagé à faire de la transition vers la neutralité carbone une priorité essentielle du mandat parlementaire 2019 - 2024. Pour Renew, cette initiative marque le début d'un processus de transformation de notre société et l'occasion pour notre génération d’agir afin éviter une catastrophe climatique.

Le Groupe RENEW soutient les mesures proposées par le Green Deal étant donné que la majorité des demandes que nous avions faites sont reprises. Par exemple, avec ce nouveau plan, le respect de l’Accord de Paris devient une clause essentielle des futurs accords commerciaux. Cela signifie que si un pays ne respecte pas l’accord de Paris, il s’expose à une remise en cause de ses avantages commerciaux. C’est un changement majeur pour la politique commerciale européenne.

3- En quoi cette promesse de campagne de la liste Renaissance peut concrètement changer la vie des citoyens européens ?

Dès début 2020, nous allons travailler au Parlement européen à la mise en place de nouvelles mesures concrètes. Dans le cadre du Green Deal, la Commission s’est engagée à proposer des mesures législatives pour réduire l’utilisation et les risques des pesticides en Europe afin de favoriser une alimentation saine.

Avec l'enclenchement de la transformation de la Banque européenne d'investissement en Banque pour le climat, - autre priorité de campagne - nous allons déployer plus d'énergies renouvelables dans les territoires. Grâce à la Banque du Climat nous allons aussi assurer la rénovation énergétique de bâtiments public, comme par exemple les écoles.

Enfin, nous souhaitons promouvoir une transition juste. Avancer oui, mais sans laisser personne de côté. Et c’est pour cela que le Green Deal prévoit la mobilisation de 100 milliards d’Euros pour accompagner les citoyens les territoires et les entreprises des régions les plus exposées aux défis économiques et sociaux de la transition.