Retrouvez cet article sur en-marche.fr

#CeuxQuiAgissent : les maires en première ligne face à la crise

15 mai 2020 - Depuis le début de l’épidémie, les maires jouent un rôle essentiel pour apporter des solutions sur mesure à l’échelle locale. Ils dressent pour nous le bilan de leurs actions et dessinent la ville de demain.

Commerces, emplois, écoles, équipements sanitaires...Dès le début de l’épidémie et pendant le confinement, les maires ont dû adapter la vie municipale et développer de nouveaux services pour les habitants. Aujourd’hui, ils sont au coeur du dispositif de déconfinement et témoignent de leur engagement.

Comme à Vorey, petite ville rurale de 1500 habitants, où la mairie s’est employée à préserver les services et les commerces de proximité. Ils ont permis de répondre aux besoins essentiels des habitants pendant le confinement, tout en offrant également un peu de lien social, dans le respect des règles sanitaires.

La maire de Vorey, Cécile Gallien, plaide d’ailleurs pour une refondation de notre société, pour qu’elle soit plus solidaire et mieux connectée, notamment entre les milieux urbains et les milieux ruraux.

« Nous avons tous un avenir commun, quels que soient nos convictions politiques, notre âge ou notre lieu d’habitation. »
Cécile Gallien, maire de Vorey


Dans région Grand Est, la ville de Maxéville a subi de plein fouet l’épidémie de Covid-19. Son maire, Christophe Choserot, a mobilisé toute l’équipe municipale pour répondre aux besoins d’équipement de protection sanitaire. La ville a alors monté, en un temps record, un site de production de masques. Il nous explique.


Il dresse également le bilan de la gestion de crise par sa municipalité et revient sur les enjeux de la ville de demain.
« Les communes ont démontré leur capacité de mobilisation, non seulement fonctionnelle mais aussi stratégique, dans la gestion de la crise. »
Christophe Choserot, maire de Maxéville
  • Retrouvez l'intégralité de son témoignage : cliquez-ici



Pendant le confinement, “la vie municipale ne s’est jamais arrêtée”, explique Raphaël Bernardin, maire de Saint-Sulpice-La-Pointe. La ville, située au coeur du Tarn, a su mettre en place dès le premier jour un plan de continuité de l’activité.

Il revient sur cette crise sanitaire inédite, qui a profondément bouleversé le rôle de maire.

«Face à tous ces défis, nous sommes passés de la proximité à la personnalisation.»
Raphaël Bernardin, maire de Saint-Sulpice-La-Pointe
  • Lire l’interview dans son intégralité : cliquez-ici



“A situation exceptionnelle, actions exceptionnelles !” Nathalie Nieson, maire de Bourg-de-Péage depuis 2008, détaille les actions mises en place pendant le confinement, dans le cadre du déconfinement et pour préparer la suite.

« Nous avons maintenu un haut niveau de vigilance et avons pris le temps d’expliquer aux familles comment les choses allaient se dérouler. »
Nathalie Nieson, maire de Bourg-de-Péage

Elle revient également sur une mesure inédite mise en place dans sa commune : distribuer un bon d’achat aux habitants de Bourg-de-Péage, pour inciter à dépenser dans les commerces de proximité.





A Nevers, l’accent a été mis sur les outils numériques pour maintenir une activité dans tous les domaines du service public (mairie, éducation, gestion de l’eau) et des services privés (commerces, télétravail, etc). En témoigne l’application mobile mise en place sous l’impulsion du maire de la ville, Denis Thuriot. Explications.


Il revient également sur l’enjeu de continuer d’investir dans l’innovation et les nouvelles technologies et nous livre ses impressions pour construire la ville de demain : durable, solidaire et inclusive.
«La crise engendrée par le Covid-19 n’est pas une parenthèse, mais plutôt un déclic et une incitation forte à repenser la vie dans nos villes dans tous ses aspects.»
Denis Thuriot, maire de Nevers
  • Lire son témoignage dans son intégralité : cliquez-ici