Retrouvez cet article sur en-marche.fr

Les classes de 12 élèves à l’école primaire : ça marche !

27 juin 2018 - Pourquoi le dédoublement des classes en zones prioritaire est une réussite - et pourquoi il faut continuer.

Emmanuel Macron s’était engagé à faire de l’école primaire une priorité. Car la France était devenu le pays où les résultats à l’école dépendaient le plus de l’origine sociale des parents. Car c’est grâce à l’école primaire que chaque enfant acquiert les fondamentaux qui lui permettront de vivre une vie normale, mais aussi de cultiver ses talents. C’est là que la société se doit de traiter les inégalités à la racine et que nous construisons la cohésion nationale. Afin de garantir la réussite de tous les enfants, nous avons commencé par limiter à 12 élèves la taille des classes de CP en REP+. Les premiers bénéfices de cette mesure ont été mesurés par une étude menée par le premier syndicat d’enseignants de primaire (SNUipp-FSU). Quels sont-ils ?



Une meilleure atmosphère dans les classes

2 500 classes de CP en REP+ ont été dédoublées dès la rentrée 2017. L’étude conduite par le SNUipp-FSU démontre l’efficacité du dispositif pour améliorer l’atmosphère dans les classes :

  • 90% des enseignants interrogés indiquent que le climat au sein de la classe est plus apaisé depuis le dédoublement.

  • 84% disent que la mesure favorise les interactions entre les élèves.

La grande majorité des enseignants estime également que la réduction des effectifs par classe permet de meilleurs échanges avec la famille.

De meilleures conditions pour apprendre

  • À ce jour, de nombreux élèves en sortent sans maîtriser les fondamentaux (aujourd’hui 20% des élèves de CM2 ne savent pas complètement lire, écrire, compter et respecter autrui.L’objectif annoncé par Emmanuel Macron était ainsi celui de 100 % de réussite à l’école primaire. La philosophie de cette mesure repose sur l’idée d’agir pour les plus fragiles à la racine de la difficulté. Les enfants qui n’acquièrent pas les bases dans les petites classes se trouvent confrontés plus tard à un fort risque d’échec scolaire voire de décrochage.

  • D’après l’étude du SNUipp-FSU, les classes de 12 élèves permettent de donner aux enfants de meilleures conditions pour apprendre : 71% des enseignants assurent que depuis, les compétences ont été apprises plus rapidement qu’auparavant.

  • Concrètement, avoir des classes de 12 élèves permet aux enseignants d’individualiser leur enseignement, en passant plus de temps avec chaque enfant et leur expliquant tout de suite pourquoi ils ont réussi ou raté un exercice. C’est beaucoup plus efficace que de faire une correction collective après une demi-heure : chacun comprend ainsi ce qui a marché ou pas, et progresse chaque jour !

  • Le dédoublement des classes permet, enfin, aux enseignants d’adapter leur pédagogie, des temps de formation spécifiques ont eu lieu et continueront.



Nous étendrons la mesure à d’autres classes !

  • La mesure sera étendue aux CE1 de REP+ et aux CP de REP à compter de septembre 2018, et aux CE1 de REP à la rentrée suivante en 2019.

  • À partir de 2019, elle bénéficiera donc à 340 000 élèves par an : tous les CP et CE1 de REP et REP+.