Retrouvez cet article sur en-marche.fr

Climat : nous sommes la génération de l’action et du concret !

8 février 2021 - A l’opposé des discours moralisateurs et incantatoires, notre mouvement revendique une écologie du quotidien et de résultat. Dans cet esprit, nous soutenons l’instauration d’un chèque alimentation durable.

Le climat est le grand défi de notre génération. Après la prise de conscience et les grandes trajectoires, à nous de concrétiser ces engagements dans notre quotidien.

Nous avons agi comme jamais auparavant pour :

  • se déplacer différemment : avec la fin de véhicules thermiques d’ici 2040 ou encore les aides pour changer de véhicule et la prime mobilités ;
  • se loger différemment : grâce au dispositif MaPrimeRénov’. L’Etat a aussi débloqué 6,7 milliards d’euros pour la rénovation thermique ;
  • se nourrir différemment : nous passons à 50% d’aliments issus de l’agriculture biologique dans les cantines scolaires et nous doublerons la surface agricole bio d’ici 2022 ;
  • produire différemment et stopper le gaspillage avec l’interdiction de destruction des invendus non-alimentaires en 2022 mais aussi l’extension du principe pollueur-payeur et l’indice de durabilité, ;
    protéger la biodiversité : avec l’abandon de grands projets et l’extension des aires protégées (30% du territoire en 2022).

Face à la crise, nous faisons du climat notre priorité.

1/3 des 100 milliards d'euros du plan de relance est consacré à la transition écologique. Nous agissons aussi à l'échelle européenne et renforçons notre engagement de réduire d’au moins 55% nos émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030. Et à l'échelle internationale, Emmanuel Macron est à l’initiative du One Planet Summit qui rassemble depuis 2017 des chefs d’État et de Gouvernement, des citoyens, des associations et des entreprises pour agir pour la planète.

Nous soutenons la concrétisation des propositions de la Convention Citoyenne pour le Climat.

Lors du Bureau Exécutif du 8 février dédié au climat, nous avons souligné notre attachement à l’inscription à l’article I de la Constitution de la formulation “La France garantit la préservation de la biodiversité, de l’environnement, et lutte contre le dérèglement climatique”, poussant une obligation de résultat.

Nous soutenons également l’instauration d’un chèque alimentaire durable. Cette mesure, proposée par LaREM dans le cadre de sa contribution à l'après crise "Reconstruire ensemble" et activement poussée par des parlementaires dont Mounir Mahjoubi, remplit un triple objectif écologique, de santé et de solidarité. C’est un premier pas vers un droit à l’alimentation durable.

« Nous n’avons plus le temps de croire à l’écologie incantatoire. Nous agissons depuis 2017 avec des solutions écologiques concrètes, permettant une réelle transition vers une société respectueuse de l’environnement et solidaire. »
Stanislas Guerini, Délégué Général de LaREM
Le Gouvernement a déjà engagé une cinquantaine de mesures, comme l’arrêt des vols intérieurs de courte distance quand une alternative en train existe, et nous irons au bout de cette expérience démocratique inédite qui a permis de faire émerger 149 propositions.

Nous sommes la génération de l’action et du concret. La loi à venir sera une des plus grandes lois écologiques : elle changera les structures, notre culture et les modes de vie.

Nous croyons à une écologie du quotidien, une écologie des solutions. Une écologie non-culpabilisante qui donne les moyens d’agir en tenant compte des contraintes de chacun !

Lire aussi :