Retrouvez cet article sur en-marche.fr

Handicap : de nouvelles annonces pour la suite du quinquennat

10 février 2020 - Mardi 11 février, Emmanuel Macron préside la Conférence nationale du handicap. Un point d’étape à mi-mandat sur les avancées obtenues et les engagements pris pour la suite du quinquennat.

C'était une promesse de campagne. Depuis 2017, le président de la République a porté plusieurs mesures en faveur d'une politique publique inclusive. En témoignent le droit de vote accordé aux majeurs sous tutelle, les droits à vie pour les personnes en situation de handicap, la revalorisation de l’allocation aux adultes handicapés ou encore l'indemnisation du congé de proche aidant, et bien d'autres mesures à venir comme le droit à vie à la prestation de compensation du handicap (PCH) qui sera ouvert d’ici fin 2020.

Emmanuel Macron continue de mener cette politique ambitieuse et choisit une date symbolique, quinze ans après la loi sur le handicap de Jacques Chirac, pour organiser la Conférence nationale du handicap, un rendez-vous prévu tous les 3 ans par la loi du 11 février 2005. 450 acteurs du secteur, personnalités et ministres se réunissent à l’Élysée afin de débattre des orientations et des moyens de la politique concernant les personnes handicapées.

« Nous avons revalorisé le pouvoir d'achat des personnes en situation de handicap. L'allocation aux adultes handicapés a été augmenté de 90 euros/mois. C'était une promesse de campagne du Président. »
Sophie Cluzel, le 9 février 2020

“Tous concernés, tous mobilisés.” La Conférence nationale du handicap doit permettre de conclure un pacte d’inclusion faisant des personnes en situation de handicap des citoyen(ne)s comme les autres. L’acte II du quinquennat sera concentré sur l’exécution au plus près des personnes des réformes engagées, sur le renforcement de l’accompagnement des personnes et des familles, ainsi que sur la mobilisation de tous les acteurs pour l’amélioration de leur vie quotidienne.

  • Ecole inclusive, emploi, numéro d'appel unique, accès aux démarches administratives en ligne...
Plusieurs sujets sont au cœur de cette Conférence nationale du handicap, en particulier la question de la scolarisation des enfants en situation de handicap. Autres sujets prioritaires : l’accès à l’apprentissage et à l’emploi, l’accessibilité aux services du quotidien, la mobilisation des MDPH (Maisons départementales des personnes handicapées),… Au total une douzaine d’engagements et des mesures parmi lesquelles :
  • Garantir une solution de scolarisation pour tous les enfants avec une priorité donnée aux diagnostics précoces ;

  • Faire de l’apprentissage un levier majeur avec l’objectif de 10 000 apprentis en situation de handicap d’ici fin 2021 ;

  • Assurer l'inconditionnalité de l'accompagnement avec notamment la création d'un numéro d'appel unique, le 360, qui permettra aux familles d'être accompagnées dans leur recherche d'une prise en charge ou encore l’accessibilité des démarches administratives en ligne ;

  • Créer un millier de nouvelles places en établissements spécialisés : chaque année, quelque 500 personnes, quittent la France pour se rendre dans les établissements spécialisés de Belgique, faute de solutions près de chez eux. Pour y remédier, 1 000 places supplémentaires vont être créées en plus des 2 500 places déjà programmées pour 2021-2022 sur tout le territoire. ;

  • Améliorer l’accessibilité de la communication gouvernementale : les comptes rendus des conseils des ministres effectués par la porte-parole du Gouvernement seront accessibles avant la fin du premier trimestre 2020 (sous-titrage, langue des signes, etc.).





L’inclusion des personnes en situation de handicap fait partie intégrante des priorités de nos candidat(e)s pour les Municipales. Retrouvez nos idées et les projets qui nous inspirent dans notre recueil des 300 projets qui marchent : cliquez-ici.