Retrouvez cet article sur en-marche.fr

Le Conseil de défense écologique : comment ça marche ?

22 mai 2019 - Le premier Conseil de défense écologique, annoncé par le président de la République, se tiendra ce jeudi 23 mai. Qui en fera partie ? Quelles seront ses attributions ? On vous explique tout.

Le 25 avril 2019, lors de sa conférence de presse de sortie du Grand Débat National, le président de la République a annoncé plusieurs mesures pour répondre aux attentes des Français.

Parmi celle-ci, une mesure inédite, la création d’un Conseil de la défense écologique « pour mettre au coeur de toutes nos politiques cette urgence climatique ». Officiellement créé le 18 mai, il se tiendra pour la première fois ce jeudi 23 mai à l’Élysée.

Quel est son objectif ?

Le Conseil a pour objectif de déterminer les orientations en matière de transition écologique, notamment sur :

  • la lutte contre le réchauffement climatique
  • la préservation de la biodiversité
  • la protection des milieux et ressources naturelles

Comment sera t-il composé ?

Il sera présidé par le chef de l’État. Il réunira, outre le Premier ministre, plusieurs membres du Gouvernement dont :

  • le ministre de la Transition écologique et solidaire, François de Rugy,
  • la ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn,
  • le ministre de l'Économie et des Finances, Bruno Le Maire,
  • le ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian,
  • le ministre de l'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin,
  • le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Didier Guillaume,
  • la ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, Jacqueline Gourault,
  • le ministre du Logement, Julien Denormandie
  • la ministre des Outre-mer, Annick Girardin

Le Président pourra également convoquer toute personne compétente sur certains sujets techniques à participer à ce Conseil de défense écologique.

Comment va t-il agir concrètement ?

Ce Conseil de la défense écologique va se fixer des objectifs chiffrés à atteindre. Il devra s’assurer qu’ils sont bien respectés par le Gouvernement et bien mis en oeuvre dans chaque ministère.

Cette organisation inédite va permettre d’accélérer la transition écologique grâce à un vrai pouvoir décisionnaire qui placera la question environnementale en priorité numéro 1.

Il se réunira tous les mois.

Le Haut conseil pour le climat, une institution de consultation indépendante créée par Emmanuel Macron en novembre 2018, sera par ailleurs auditionné chaque année par le Conseil de défense écologique. Il présentera son rapport annuel sur le respect des objectifs de baisse des émissions de gaz à effet de serre et ses recommandations.