Retrouvez cet article sur en-marche.fr

Covid-19 : 10 mesures inédites prises par l’Union européenne

24 mars 2020 - Face à la crise sanitaire que nous connaissons, l’Union européenne prend des mesures inédites et exceptionnelles.

Pour lutter contre l’épidémie de Covid-19, l’Union européenne a annoncé une série de mesures inédites afin de renforcer nos secteurs de la santé publique et atténuer l'impact socio-économique de l’épidémie.

La Commission européenne, le Parlement européen, la Banque centrale européenne et les autres institutions européennes souhaitent donner les moyens nécessaires aux États membres pour coordonner leurs réponses nationales face à la crise sanitaire.

1. La suspension des règles de discipline budgétaire

Les États européens pourront injecter autant d'argent que nécessaire dans leur économie afin de lutter contre les retombées de l’épidémie. Parmi les obligations que les États membres n’auront plus à respecter, la fameuse règle imposant que leur déficit public reste inférieur à 3 % de leur PIB.

2. La création d’une réserve de matériel médical européenne : rescEU

Pour la première fois, l’Union européenne se dote d'une réserve commune de matériel médicalafin de soutenir les pays confrontés à des pénuries.

Au total, 50 millions d’euros vont être destinés à une réserve de matériel médical et à long terme à un vaccin contre le Covid-19.


3. Un encadrement temporaire des aides d’États

Les gouvernements nationaux vont pouvoir injecter des fonds publics dans les entreprises, en particulier les petites et moyennes entreprises, sous certaines conditions, et ce sans l’aval de Bruxelles.

4. Un plan d’urgence de 750 milliards d’euros

La Banque centrale européenne (BCE) déclenche un plan d’urgence de 750 milliards d’euros pour contenir les répercussions sur l'économie via des rachats de dette publique et privée. Ce plan s’ajoute aux 120 milliards d’euros annoncés mi-mars et aux 20 milliards d’euros par mois lancés à l’automne, soit un total de 1 050 milliards d’euros pour les neuf prochains mois.

5. La mise en place d’une équipe européenne d’experts scientifiques

La Commission européenne a mis en place un groupe consultatif dont la mission est d'élaborer des lignes directrices de l'Union européenne relatives à des mesures de gestion des risques coordonnées et fondées sur des données scientifiques. L’équipe est présidée par Ursula von der Leyen.

6. Le financement du laboratoire innovant CureVac

Jusqu’à 80 millions d'euros seront consacrés à la société allemande CureVac qui affirme être « à quelques mois » de pouvoir présenter, pour validation clinique, un projet de vaccin contre le Covid-19.

7. La fermeture des frontières extérieures

L’Union européenne a fermé ses frontières extérieures depuis le 17 mars 2020 pour une durée de 30 jours. Concernant les frontières entre les États membres, les décisions prises ne doivent pas empêcher le bon fonctionnement du marché intérieur (marchandises notamment périssables, matériel médical, qui doivent continuer à pouvoir circuler).

Le passage des travailleurs frontaliers reste facilité et des « voies vertes » donneront une voie prioritaire aux transports d’urgence (aliments, biens médicaux, bétail, articles de protection).


8. La mobilisation financière

Les 27 ministres des Finances ont annoncé une série de mesures dont des mesures de trésorerie comme le paiement différé des impôts ainsi qu’un fond de soutien de 37 milliards d’euros pour les systèmes de santé, les entreprises en difficulté et les travailleurs touchés.

9. Aéronautique et environnement : des mesures pour atténuer les répercussions de l'épidémie

Une nouvelle législation va être présentée visant à assouplir temporairement l'obligation qui incombe aux compagnies aériennes, en application du droit de l'UE, d'utiliser leurs créneaux aéroportuaires. Cela a pour objectif de mettre un terme aux vols d’avions « à vide ».

10. Une coopération et une coordination inédite

Pour faire front commun face à la crise sanitaire et économique, la coopération entre ministres des différents États membres n’a jamais été aussi soutenue. Les institutions européennes, comme le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (CEPCM) ou l’Agence européenne des médicaments (AEM) assurent cette coordination pour la mise en place des mesures.