Retrouvez cet article sur en-marche.fr

Dépôt des comptes de campagne - dernière étape de la campagne présidentielle

6 juillet 2017 - Les comptes de campagne d'Emmanuel Macron ont été déposés hier, jeudi 6 juillet 2017, à la CNCCFP, marquant la toute dernière étape de la campagne présidentielle.

Les comptes de la campagne d’Emmanuel Macron ont été déposés à la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP) ce jeudi 6 juillet 2017.

La Commission assure le contrôle des comptes de campagne des candidats aux élections.

À l’issue de son contrôle, la Commission fixe le montant du remboursement forfaitaire des dépenses électorales dues à chaque candidat en déduisant les 153 000 euros versés par anticipation durant la campagne.

Le financement de notre campagne présidentielle

En plus d'un prêt, le financenement de notre campagne s'est basé entièrement sur la générosité de nos adhérents.

Les dons de personnes physiques

Dans le cadre d’une campagne électorale, ils sont plafonnés à 4 600 € par personne (9 200€ par foyer fiscal).

Quelques chiffres pour comprendre les dons chez En Marche durant la campagne présidentielle :

  • 0€ d’argent public : notre mouvement n’ayant pas alors d’élu, nous n’avons touché ni subvention, ni contribution d’élus. C’est uniquement grâce aux dons de nos adhérents que nous avons pu faire campagne ;
  • Le don médian était de 50€ ;
  • Nous avons eu plus de 32 000 donateurs ;
  • En moyenne, nous avons eu autour de 550 donateurs par jour en ligne ;
  • ⅓ des contributions étaient inférieures à 30€ ;
  • ⅔ des contributions étaient inférieures à 60€ ;

À quoi servaient principalement les dons ?

  • À l’organisation des meetings (location de salles, production, sécurité…) et à l’animation territoriale (comités locaux) ;
  • La communication (site Internet, tracts, affiches…) ;
  • Les frais de fonctionnement (loyer, frais du QG…)

Le plafonnement des dépenses électorales

Dans un soucis d’égalité entre chaque candidat, un plafonnement des dépenses a été institué. Les candidats sont contraints de respecter un certain seuil.

Pour l’élection présidentielle de 2017, comme pour celle de 2012, le plafond était de :

  • 16 851 000 euros pour chacun des candidats présents au premier tour de scrutin ;
  • 22 509 000 euros pour chacun des candidats présents au second tour.

Le remboursement des comptes de campagne

Le remboursement des comptes de campagne dépend du score obtenu par le candidat :

  • 800 423 euros maximum remboursés pour les candidats ayant recueilli moins de 5% des suffrages exprimés ;
  • 8 004 225 euros maximum remboursés pour les candidats ayant obtenu plus de 5% au premier tour de l’élection présidentielle ;
  • 10 691 775 euros maximum remboursés pour les deux candidats présents au second tour.

Comment la CNCCFP s’assure-t-elle de la régularité des comptes de campagne ?

  • Elle vérifie que chaque recette et dépense figure bien au sein du compte et s’assure de leur régularité ;
  • La Commission a 3 options : valider le compte de campagne, le valider après réformation ou bien le rejeter.
  • Si la Commission le rejette, le candidat a la possibilité de saisir le Conseil Constitutionnel.

Une fois que la Commission a terminé son travail d’audit et tranché le sort des différents comptes audités, elle publie les résultats de ses décisions au Journal Officiel.

Quelques chiffres : la constitution de notre dossier a réuni 11 bénévoles, 14 cartons, 1 van, 8 semaines de travail acharné, 30 classeurs, 366 pages, 1 hotline, 3 photocopieurs/scanners.

Retrouvez le dépôt de nos comptes de campagne en moins d’une minute !