Retrouvez cet article sur en-marche.fr

École : un protocole clair pour une rentrée sereine !

27 août 2020 - Port du masque, attractivité des métiers, lutte contre les inégalités… Le ministre de l’Education nationale a présenté un plan pour répondre aux défis pédagogiques et sociaux de cette rentrée scolaire inédite.

Depuis le mois de juillet, le Gouvernement s’emploie à établir un protocole clair pour permettre une rentrée sereine, qui puisse se dérouler le plus normalement possible. Au coeur de ce protocole, le port du masque obligatoire pour tous les enseignants de la maternelle à la terminale et pour les élèves à partir de la classe de 6ème, mais aussi la lutte contre les inégalités ou encore l’attractivité des métiers de l’Éducation nationale.

  • Répondre aux défis pédagogiques de la rentrée

Le Ministre a fixé un double objectif : une élévation générale du niveau et la lutte contre les inégalités. “Ce double objectif doit guider notre école de la République, tirer tout le monde vers le haut, avec une attention particulière pour ceux qui ont le plus de difficultés”, a-t-il déclaré.

Pour réussir et consolider les apprentissages, le Gouvernement prévoit des moyens et des dispositifs à la hauteur de l’enjeu avec notamment la création de 1 600 postes à l’école primaire, la mise en place 1,5 million d’heures supplémentaires pour accompagner les élèves au collège et au lycée ou encore 130 000 heures d'assistants d'éducation pour développer l'ensemble des moyens d’accompagnement, notamment “Devoirs faits” (soit 3 heures d’accompagnement par élève, en moyenne).

  • Mieux reconnaître l’engagement des personnels de l’Éducation nationale

Le Gouvernement a reconnu et salué l’implication et l’engagement des professeurs pendant la crise. Le travail de revalorisation des professeurs est poursuivi dans le cadre de l’agenda social ; des réponses concrètes seront apportées pour répondre aux difficultés rencontrées au quotidien et pour accompagner chacun dans son parcours de carrière.

Enfin, les directeurs d’école, dont les missions ont profondément évolué au cours des années, verront leur fonction mieux reconnue et leurs conditions de travail sensiblement améliorées grâce à un allègement des tâches administratives et une meilleure reconnaissance financière. Ils bénéficieront ainsi d’une indemnité exceptionnelle de 450 euros, versée d’ici la fin de l’année.

L’éducation est une priorité pour notre Mouvement. Comme l’a précisé Ilana Cicurel, députée européenne, responsable de la thématique Éducation au sein du Bureau exécutif de LaREM et fondatrice du collectif citoyen Je m’engage pour l’école : “C’est ensemble que nous pourrons changer l’école de demain et être en mesure de construire, avec les outils de l’intelligence collective, l’école de la confiance que nous souhaitons faire vivre.”

Rejoignez la communauté éducation de La République En Marche : cliquez-ici