Retrouvez cet article sur en-marche.fr

Une relation franco-chinoise renforcée

27 juin 2018 - Edouard Philippe s’est rendu en Chine : une illustration supplémentaire de la volonté d’Emmanuel Macron de « parler à tous ».

La Chine est l’un de nos partenaires commerciaux les plus importants et le restera : nos relations bilatérales avaient d’ailleurs été élevées au rang de « partenariat stratégique global » en 2004. Le Premier ministre Edouard Philippe a tenu à poursuivre le dialogue avec cet allié précieux dans la région.

« Nous devons travailler, avec la Chine, à la mise en place d’un multilatéralisme fort, sans angélisme, sans naïveté. Mais ferme et juste »
- Edouard Philippe, discours à l'Université de Tsinghua

Des relations franco-chinoises fortes et historiques

Cette visite officielle de 4 jours intervient quelques mois après la visite d’Etat du président de la République début janvier 2018. Suite à ces 3 jours, Emmanuel Macron a promis de revenir à Pékin chaque année pendant son quinquennat.

Le président et son homologue chinois Xi Jinping avaient exprimé leur volonté de relever ensemble le défi de la lutte contre le changement climatique, comblant le vide laissé par les Etats-Unis après leur décision de se retirer de l’Accord de Paris. A ce titre, 2018-2019 a été annoncée comme « année franco-chinoise de la transition écologique ».

Plusieurs accords de coopération commerciale et culturelle avaient été signés à l’occasion au nombre desquels un contrat aéronautique d’une hauteur de 18 milliards d’euros suite à la commande de 184 Airbus A320 ou encore la création d’un Centre Pompidou d’art contemporain qui devrait ouvrir à Shanghai d’ici le printemps 2019.

De nouveaux accords importants signés

D’autres grandes avancées sont ressorties du déplacement international d’Edouard Philippe, notamment dans les domaines économiques et commerciaux :

  • Le Premier ministre et le ministre de l’Europe et des Affaires étrangères ont obtenu la levée de l’embargo sur le bœuf français qui était en vigueur depuis 2001. Un protocole a été signé pour l’exportation de semence bovine française. Ces nouveaux partenariats « permettront aux consommateurs chinois d’apprécier l’excellence du terroir français » selon le Premier ministre. Ce sont ainsi jusqu’à 30 000 tonnes de viande bovine qui pourront être exportées vers la Chine à partir de septembre 2018.

  • Au total, ce sont 18 accords qui ont été paraphés notamment dans les secteurs énergétique, scientifique, médical et du tourisme.

Enfin, le Premier ministre français et son homologue chinois M. Li ont rappelé l’attachement de nos deux pays aux principes du multilatéralisme et au respect des règles de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC).