Retrouvez cet article sur en-marche.fr

L’emploi pour tous : 100 entreprises françaises s’engagent

20 juillet 2018 - Emmanuel Macron a obtenu des 100 premières entreprises françaises un engagement concret pour lutter contre les inégalités face à l'embauche pour les jeunes des territoires en difficulté.

En France, 1,9 million de jeunes ne sont ni dans l’emploi, ni à l’école, ni en formation. Face à ce constat, nous ne devons pas être défaitistes. Emmanuel Macron, qui a fait de l’émancipation et de la lutte pour l’insertion professionnelle un enjeu central de sa politique, a ainsi a reçu mardi les représentants de plus de 100 entreprises françaises. L’objectif ? Les mobiliser sur ce sujet, comme il s’y était engagé lors dans son discours face à la représentation nationale réunie en Congrès à Versailles le 9 juillet dernier.

Lutter contre les inégalités, à la racine

  • La mobilisation pour l’emploi est un combat contre les inégalités les plus insupportables. Le chômage qui touche un grand nombre de jeunes en France participe à l’exclusion sociale. C’est pour cette raison qu’Emmanuel Macron a présenté un plan pour lutter contre les discriminations à l'embauche et le chômage dans les quartiers en difficulté. Il est en effet intolérable qu’une femme ou un homme n’accède pas à l’emploi parce qu’elle ou il ne serait pas né(e) au bon endroit.

  • Le président de la République a obtenu l’engagement concret des 100 premières entreprises françaises sur l’insertion dès le plus jeune âge. 15 000 stages de 3ème supplémentaires seront proposés l’an prochain aux élèves de ces territoires en difficulté. Cet engagement est primordial car il s’agit du premier contact des jeunes avec le monde du travail et qu’il permet d’éviter la reproduction des inégalités qui existent entre les parents.



Mobiliser tous les acteurs, publics et privés

  • Depuis 1 an, le Gouvernement avance pour l’insertion professionnelle avec la réforme de l’orientation au lycée, l’expérimentation des emplois francs, la profonde transformation de l’apprentissage et de la formation professionnelle, en agissant pour les mobilités et le logement. En parallèle de cela, une véritable bataille culturelle doit également être menée par toutes les parties prenantes, dont le monde entrepreneurial.

  • La mobilisation des 100 premières entreprises envoie ainsi un premier message fort : la réussite peut et doit aller de pair avec un engagement social et territorial de l’ensemble des acteurs, publics et privés.

« On donne tous les moyens et on dit maintenant aux entreprises : vous vous en saisissez et vous n’avez plus d’excuses. »
- Julien Denormandie