Retrouvez cet article sur en-marche.fr

La fracture numérique n’’est pas une légende !

10 septembre 2016 - Une personne sur deux sans diplôme n’a pas accès à internet.

40% - Le constat qui réveille

L’'entrée dans l’'ère numérique crée de nouvelles opportunités mais aussi de nouvelles inégalités. Selon le CREDOC, 40% de la population française n’'utilise jamais l’'informatique, formant ainsi une nouvelle forme d’'inégalité : la fracture numérique ou « digital divide ».

Elie Michel dans Le fossé numérique. L’'internet, facteur de nouvelles inégalités ? définit la fracture numérique comme « une inégalité face aux possibilités d'accéder et de contribuer à l'information, à la connaissance et aux réseaux, ainsi que de bénéficier des capacités majeures de développement offertes par les TIC. »

La fracture numérique crée trois types d'inégalités

Pour être encore plus précis, le numérique crée, révèle ou accroît plusieurs types d’'inégalités :

  • La fracture originellement théorisée est la fracture géographique entre les pays du Nord et du Sud ou au sein même du territoire français entre les zones urbaines et les zones rurales ;
  • La fracture générationnelle désigne la disparité d’'utilisation des appareils électroniques selon l’'âge de l’'utilisateur. Alors qu’'en Finlande, par exemple, 68% des plus de 65 ans utilisent internet, ce n’'est le cas que de 18% des Français de plus de 65 ans… ;
  • La fracture numérique est également sociale et économique : 2/3 des personnes à faible revenu ne disposent pas d’'un ordinateur à domicile contrairement à 91% des revenus élevés - et une personne sur deux sans diplôme n’'a pas accès à internet.

Cela a évidemment des conséquences sur le chômage des jeunes non-diplômés en défavorisant plus encore les personnes déjà éloignées de l’'emploi puisque 90% des employeurs recrutent par internet.

Sources