Retrouvez cet article sur en-marche.fr

France-Moyen-Orient : deux destins liés pour construire la paix

28 janvier 2017 - Emmanuel Macron s’est rendu au Liban et en Jordanie, au cœur des conflits du Moyen-Orient et de ses enjeux sur la France.

Emmanuel Macron s’est rendu mi-janvier 2017 au Liban et en Jordanie, au cœur des conflits du Moyen-Orient et de ses enjeux sur la France. Il a porté un message d’espérance dans la construction d’une solution politique pour construire une paix durable dans la région.

Il a partagé avec Michel Aoun, président de la République libanaise, et le Premier ministre Hariri, cette volonté du renforcement de la place de la France.

Cela passe par l’accompagnement économique du Liban. La France doit relancer des investissements publics et privés pour accompagner le développement de l’entrepreneuriat libanais.

Construire la paix, c’est aussi comprendre les enjeux d’une société multiconfessionnelle. Emmanuel Macron a échangé avec les femmes du restaurant Tawlet qui se réunissent autour de la cuisine malgré leurs différences.

Georgina a accédé à l’autonomie grâce à l’initiative de Tawlet. Découvrez son portrait : ➜ Lire le portrait de Georgina

Au contact d’une société multiculturelle qui intègre les cultures et les traditions, Emmanuel Macron a réaffirmé sa croyance en le principe de laïcité de 1905.

« Je suis pour une France qui intègre, je ne suis pas pour une France qui assimile. »

En Jordanie, Emmanuel Macron a rencontré ceux qui se battent pour la paix et pour notre sécurité : nos soldats qui luttent contre Daesh.

La France s’inscrit dans un espace mondial. On ne peut envisager son avenir sans réfléchir à son rôle international. Au cœur du Moyen-Orient, Emmanuel Macron a donc réaffirmé sa volonté d’assurer la construction de la paix en renouant avec la conception gaullo-mitterrandienne d’une politique internationale d’indépendance et d’équilibre.