Retrouvez cet article sur en-marche.fr

Denis Thuriot, maire de Nevers : “Cette crise est un déclic pour réinventer la ville”

14 mai 2020 - Dans la Nièvre, la ville de Nevers a su s’adapter à l’épidémie de Covid-19 et créer de nouvelles solidarités. Son maire, Denis Thuriot, revient sur l’impact de cette crise inédite et plaide pour une ville innovante, durable et inclusive.

En quoi consiste l’opération "Nos quartiers ont du cœur" ?

Nous avons lancé l’an dernier un dispositif expérimental baptisé "Les jeunes veillent sur nos aînés", à travers lequel des jeunes volontaires s’engagent à rendre visite et à aider des personnes âgées isolées. Ce dispositif a été adapté durant le confinement et rebaptisé "#AGIR ENSEMBLE contre le coronavirus 19". Les volontaires ont rapidement alerté la mairie sur la pénurie d’équipements de protection. De mon côté, j’étais déjà informé du manque de surblouses au Centre Hospitalier. Face à cette double pénurie, la Direction des Proximités de la Ville de Nevers s’est immédiatement mise en ordre de marche : dès le lundi 13 avril, l'opération « Nos quartiers ont du cœur » a rassemblé des Neversois qui ont fabriqué des masques pour les personnes âgées et des surblouses pour les soignants.

Chaque semaine, un quartier différent de Nevers s’est mobilisé. Nos quartiers et nos partenaires ont montré qu'ils avaient du cœur dans un mouvement de solidarité réel et concret : des centaines de kilos de tissus et des élastiques ont été offerts par des commerces, tandis que des centres sociaux ont coordonné les volontaires. Cela montre qu’une réponse rapide peut être apportée à un problème grâce à la mobilisation de tous, habitants, élus, services publics et entreprises privées. Cet esprit, nous souhaitons le conserver après la crise et impulser la création de nouvelles solidarités actives. Nous avons aussi intégré cette opération dans le dispositif jeveuxaider.gouv.fr.

Le tissu économique local sortira fragilisé de cette crise. Quels dispositifs avez-vous mis en place pour soutenir l’emploi et les entreprises du territoire ?

Le travail mené autour de la cartographie dans l’Agglomération de Nevers depuis plusieurs années (Système d’Information Géographique et DATA) a permis d’offrir aux commerçants et aux entreprises de nouveaux services numériques.

Tout d’abord, nous avons créé, en partenariat avec les chambres consulaires et une association de commerçants, la plateforme covid-jeconsomme58, un annuaire départemental en ligne des établissements ouverts et des services accessibles aux consommateurs pendant le confinement, notamment les drive et la livraison à domicile. Plus de 200 commerces ont pu s’inscrire et près de 45 000 consultations ont été comptabilisées depuis son lancement le 1er avril, soit une moyenne de 1 250 consultations par jour, preuve que cette plateforme répondait à un besoin tout en permettant aux entreprises de maintenir leur activité.

La Ville a toujours été engagée en faveur de l’innovation technologique. Nous participons chaque année à l’organisation du Sommet International de l’Innovation en Villes Médianes. C’est dans ce cadre que nous avons pu rencontrer la société québécoise NETLIFT et expérimenter, pendant le confinement, une application mobile pour optimiser la livraison de commandes alimentaires : feuille de route optimale, SMS envoyé au client, etc. Ce fut une telle réussite que nous travaillons, à l’élargissement de cette application pour organiser les déplacements entre le domicile et les établissements scolaires. L’objectif est de pouvoir préconiser aux parents le mode de transport le plus adapté à leur contexte et à leurs contraintes en temps réel. Cette expérimentation à Nevers est une première qui pourra être utile à d’autres territoires dans un second temps.

Par ailleurs, afin de soutenir l’ensemble de nos commerces et producteurs locaux, nous avons contribué à la création d’un « drive fermier » permettant la vente de produits de qualité dans le respect des règles sanitaires. Nous lançons également une campagne de communication pour inciter nos concitoyens à consommer local. Cette communication entend faire réfléchir chacun sur l’importance des commerces locaux dans nos vies : "que serait Nevers sans ses commerces ?", avec des messages tels que "une ville sans commerces, ce serait comme le Louvre sans la Joconde". L’avenir de nos commerces dépend de chacun d’entre nous.

Enfin, pour soutenir les emplois, Nevers Agglomération et la Ville de Nevers, en partenariat avec les chambres consulaires, une agence de développement économique locale et Territoire d’industrie Nevers Val de Loire, ont lancé une plateforme gratuite covid-poursoutenirnosemplois58 qui met en relation les entreprises pour faciliter les demandes et propositions de renfort temporaire en personnel.

Comment avez-vous réussi à maintenir les marchés alimentaires de la ville pendant le confinement ?

Nous sommes partis du constat que certains marchés de Nevers s’adressent à des habitants de centre-ville, souvent âgés et parfois isolés, a fortiori pendant cette période. Il nous paraissait donc essentiel de les maintenir et avons pour cela demandé une autorisation à la Préfecture. Conserver les marchés alimentaires était un enjeu de survie, tant physique que psychologique, pour certains Neversois.

Il était donc important pour la municipalité qu’ils se déroulent dans de bonnes conditions grâce à des mesures strictes (espacement des stands de 4 mètres, filtrage des clients, matérialisation au sol des distances à respecter, gel hydro-alcoolique mis à disposition des usagers et des commerçants, etc.), mais également grâce à la patience et la compréhension des usagers et des commerçants, ainsi qu’à la mobilisation du personnel municipal. Le retour, sur les marchés, des produits manufacturés à compter du 11 mai a été anticipé afin que soient toujours respectées les règles de sécurité sanitaire, notamment de distanciation.

Sous quelles formes les initiatives mises en place pendant le confinement peuvent-elles perdurer ?

Nous devons tirer les enseignements de cette crise. La relance économique doit être associée à une profonde transformation de notre société en faveur du climat, de la biodiversité, de la santé et de la justice sociale. Agir, soutenir et être soutenu vont devenir, plus qu’avant, des priorités dans nos vies personnelles. En tant qu’élu, mon mandat précédent a été placé sous le signe de l’action concrète, avec la recherche permanente d’efficacité, mais aussi du soutien à l’activité économique et aux habitants, via des innovations qui leur facilitent la vie et améliorent leur cadre de vie. Il faut poursuivre dans ce sens pour bâtir une ville intelligente et durable, avec notamment le développement de l'Économie Sociale et Solidaire, considérée comme un véritable mode d’entreprendre.

« Il y a un enjeu fort à continuer d’investir, au niveau de la ville et de l’agglomération, dans l’innovation. »

Les outils numériques ont été essentiels à Nevers pour maintenir une activité dans tous les domaines du service public (mairie, éducation, gestion de l’eau) et des services privés (commerces, télétravail, etc). Il y a donc un enjeu fort à continuer d’investir, au niveau de la ville et de l’agglomération, dans l’innovation. Les expérimentations en cours façonneront un nouveau monde plus durable, plus juste, plus inclusif. L’innovation peut aussi nous aider à renforcer les liens entre nous, en particulier les liens intergénérationnels, afin que nous restions toujours attentifs les uns aux autres.

En ce qui concerne notre cadre de vie, le confinement a montré que l’optimisation des déplacements est une bonne piste d’amélioration. Quant à la plateforme covid-jeconsomme58, elle sera pérennisée, en l’adaptant, parce qu’elle répond aux besoins des commerces, des entreprises et de leurs clients.La crise engendrée par le Covid-19 n’est pas une parenthèse, mais plutôt un déclic et une incitation forte à repenser la vie dans nos villes dans tous ses aspects.