Retrouvez cet article sur en-marche.fr

Sylvie Brot, candidate à Ramonville : “On n’attend pas d’être élus pour agir”

10 juin 2020 - Tête de liste “Ramonville et vous” pour le second tour des élections municipales le 28 juin prochain à Ramonville-Saint-Agne (31), Sylvie Brot porte un projet d’alternance pour une ville sûre, inclusive et écologique.

Nous vous avons suivie en février dernier lors d’une journée de campagne sur le terrain. Comment appréhendez-vous cette nouvelle phase de la campagne ?

La campagne en tant que telle a été mise sur pause pendant le confinement, mais nous n’avons jamais cessé d’agir, notamment sur des sujets délaissés par la municipalité sortante. L’équipe de “Ramonville et vous” a par exemple pris l’initiative d’écrire au maire de Ramonville et au président du Sicoval pour demander des allègements de fiscalité attendus par de nombreuses entreprises. Cette crise sans précédent a mis en difficulté de nombreux commerces.



Par ailleurs, j’ai très vite réalisé le caractère problématique du masque pour les milliers de sourds qui peinent à communiquer avec le monde extérieur, ainsi que pour les professionnels. Pour préparer le déconfinement, j’ai donc alerté la mairie et le secrétariat d’Etat en charge des personnes handicapées sur l'importance pour les collectivités et l'Etat de fournir des masques inclusifs. On n’attend pas d’être élus pour agir !

Aujourd’hui, nous sommes déterminés à rassurer nos électeurs : le second tour se tiendra le 28 juin dans des conditions sanitaires strictes. Leur vote est indispensable pour soutenir notre projet d’alternance : s’abstenir, c’est favoriser ceux dont ils ne veulent plus.

Dans quelle mesure la crise que le pays traverse a-t-elle transformé la vision que vous avez pour votre commune ?

Cette crise, sanitaire, économique et sociale, liée au Covid-19 nous oblige tous à affronter des moments difficiles. Mais, au coeur de la crise, certaines de nos propositions ont été confirmées : un grand nombre de mesures que nous proposons dans notre programme préfigurent le Ramonville de demain que les habitants attendent.

« Nous souhaitons créer une cellule de soutien à l'économie locale pour favoriser l'emploi de proximité. »

Par exemple, en matière de soutien à l’emploi, un sujet qui va être déterminant dans les mois et les années qui viennent, nous souhaitons créer une cellule de soutien à l'économie locale pour favoriser l'emploi de proximité et dynamiser l'association des commerçants de Ramonville.

En matière de solidarités, nous prônons la relocalisation du Centre Communal d'Action Sociale (CCAS) pour le rendre plus accessible à toutes et à tous. Nous avons à coeur d’accompagner les associations d'aide aux familles et souhaitons renforcer le soutien scolaire et ce dès l’école primaire. La pertinence de ces mesures est vraiment renforcée par la période que nous vivons. Par exemple, le grand plan vélo que nous proposons a été cité plusieurs fois par les contributeurs au “Ramonville de demain”.

En quoi consiste l’initiative “Mon Ramonville de demain” ?

Je fais partie de ceux qui pensent que cette crise est une opportunité pour se réinventer. Mais on ne se réinvente pas tout seul, il faut un engagement collectif. C’est pourquoi l’équipe de “Ramonville et vous” a lancé l’initiative “Mon Ramonville de demain”. Les habitants préoccupés par certains sujets, aujourd’hui et pour demain, peuvent ainsi prendre la parole. Il s’agit en quelque sorte de la seconde étape d’une démarche de diagnostic au plus proche des habitants, entreprise dès le début de la campagne. Les enquêtes de terrain font partie de l’ADN des marcheurs !

Parmi les idées qui émergent, on retrouve des thématiques qui nous sont chères : le soutien aux commerces de centre-ville en déployant par exemple un système de livraison commun à tous les commerçants ramonvillois, l’attention accrue aux espaces verts dans la ville et la création de jardins partagés, une soif de démocratie participative, un besoin de sécurité qui s’exprime par des demandes de limitations de vitesse, de propreté, de rénovation de bâtiments municipaux vétustes … Les Ramonvillois sont au rendez-vous, et nous aussi !