Retrouvez cet article sur en-marche.fr

Nathalie Nieson, maire de Bourg-de-Péage : “A situation exceptionnelle, actions exceptionnelles”

22 mai 2020 - Nathalie Nieson est maire de Bourg-de-Péage (Drôme) depuis 2008. Elle détaille les actions mises en place dans sa commune pendant le confinement, dans le cadre du déconfinement et pour préparer la suite.

En quoi consiste la mesure de soutien aux commerces de proximité de Bourg-de-Péage que vous avez annoncée le 20 mai ?

Il s’agit d’une action exceptionnelle en réponse à une situation exceptionnelle. L’objectif est double : c’est une mesure en faveur du pouvoir d’achat des péageois et une mesure en soutien aux commerces de la ville. En distribuant un bon d’achat de 10 euros aux habitants de Bourg-de-Péage, la mairie incite à dépenser dans les commerces de proximité. Pour cela, c’est une enveloppe conséquente, près de 100 000 euros, qui sera débloquée par le conseil municipal. Concrètement, nous allons travailler jusqu’à l’été à mettre en place un réseau de partenaires (commerçants, restaurateurs …) dans la ville, pour que les bons d’achat puissent être distribués à la rentrée et utilisés entre septembre et décembre 2020.

Pendant la crise sanitaire, tous les commerces n’ont pas été confrontés à la même situation : il y a ceux qui ont dû fermer, ceux qui ont pu ouvrir mais qui ont connu une baisse importante de leur chiffre d’affaires et ceux qui ont pu continuer à fonctionner presque normalement. Les bons d’achat permettront de soutenir indifféremment tous les commerces de la commune, afin de les aider à surmonter la crise économique.

La crise du Covid-19 a-t-elle influencé vos priorités pour votre début de nouveau mandat ?

La crise m’a confortée dans l’idée que le service public est nécessaire, d’autant plus dans les moments difficiles, comme les semaines que nous venons de traverser. Il y a, pour les élus, des rendez-vous à ne pas manquer, des moments où il faut être là. Par exemple, en répondant à la demande d’équipement en masques pour le déconfinement, j’ai, en tant que maire, répondu “présente” pour tous les péageois, petits et grands. Dans un temps très restreint, il a fallu se procurer 20 000 masques en tissu grand public et organiser leur distribution, tout en limitant les contacts, et nous avons réussi : le week-end avant le début du déconfinement, dans les boîtes aux lettres de la commune, les habitants ont pu récupérer leurs deux masques et nous ont été reconnaissants. Il est essentiel de donner du sens à l’action publique et la crise a été l’occasion de l’illustrer. Les prochains mois risquent d’être délicats, mais nous avons montré notre détermination à assurer la continuité du service municipal. Et nous entendons bien entendu déployer le programme pour lequel nous avons été élus.

Que retenez-vous de ces derniers mois en tant qu’élue locale ?

J’observe que, pendant les 3 phases que nous avons traversées - confinement, préparation du déconfinement, déconfinement -, le service municipal, assuré par les élus et par le personnel municipal, n’a pas failli. Il y a eu d’un côté le maintien des services existants, comme la police municipale ou la propreté. Il y a également eu la mise en place de nouvelles mesures dont nous avons tenu les péageois informés au fur et à mesure, notamment grâce aux réseaux sociaux. Ainsi, dans un premier temps, nous avons organisé le soutien aux plus fragiles d’entre nous, les personnes âgées et les personnes à risques, pour leur porter des repas ou des courses à la maison. Nous avons également gardé le lien avec les personnes isolées ou vulnérables en les appelant régulièrement. Nous avons aussi mis en place l’accueil des enfants des personnels soignants dans nos écoles.

« Nous avons maintenu un haut niveau de vigilance et avons pris le temps d’expliquer aux familles comment les choses allaient se dérouler. »

Lorsque le déconfinement progressif a été annoncé pour le 11 mai, nous avons fait appel à une entreprise locale pour trouver des masques et avons travaillé avec les enseignants et les directeurs d’école pour mettre en place un protocole de réouverture dans le respect des exigences sanitaires. Nous avons maintenu un haut niveau de vigilance et avons pris le temps d’expliquer aux familles comment les choses allaient se dérouler. C’est dans ce climat de confiance que 135 élèves ont repris le chemin de l’école à Bourg-de-Péage depuis le 11 mai. La confiance est indispensable pour que de telles épreuves deviennent des exemples de réussite collective.