Retrouvez cet article sur en-marche.fr

Jean-Michel Blanquer : “Faire de ce confinement un moment propice à la connaissance et aux savoirs ”

8 avril 2020 - Sous l’impulsion du ministre de l’Education nationale et de la Jeunesse, des médias se mobilisent pour proposer des ressources en lien avec les programmes scolaires afin d'accompagner les élèves pendant le confinement. Jean-Michel Blanquer nous explique.

Lancée le 18 mars par le ministre de l’Éducation nationale et de la jeunesse, Jean-Michel Blanquer, l’opération “Nation apprenante” est un partenariat inédit avec de nombreux acteurs de l’audiovisuel et de la presse écrite pour proposer aux familles et aux professeurs des contenus de qualité en lien avec les programmes scolaires.

Les visuels "Nation apprenante" permettent d'identifier les émissions et programmes partenaires.

Ces ressources permettent d’enrichir l’enseignement à distance, notamment pour les familles n’ayant pas internet ou du matériel informatique suffisant pour tous. Ainsi, France 4 diffuse par exemple tous les jours du lundi au vendredi des cours dispensés par des professeurs de l’Education nationale pour les élèves du primaire au lycée, tandis que France Culture produit une nouvelle émission “Ecoutez, révisez” pour aider les élèves de première à se préparer à l’épreuve orale du baccalauréat de français.

Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale et de la jeunesse, nous en dit plus sur ces partenariats inédits et sur l’adaptation du système éducatif français pendant cette période de confinement.

D’où vient cette idée de “Nation apprenante” ? Comment avez-vous identifié le besoin pour certains élèves de disposer de programmes éducatifs en plus de leurs cours ?

L’opération “Nation apprenante” répond un objectif très simple : celui d’aider les familles à identifier sur les antennes et dans la presse écrite les contenus de qualité en lien avec les programmes scolaire. C’est un enjeu de justice sociale. Beaucoup de familles ont en effet un accès à internet difficile depuis chez eux, pour différentes raisons notamment sociales ou géographiques, ou n’ont pas de matériel informatique suffisant pour tous. Cette initiative permet aussi de fédérer les médias publics comme privés autour d’une envie commune : celle de faire de ce temps de confinement un moment propice à la connaissance et aux savoirs pour toute la famille.

Quels programmes conseilleriez-vous particulièrement aux élèves de 1ère qui doivent réviser le baccalauréat de français ?

Il y en a beaucoup ! Cependant, je conseillerais tout particulièrement la nouvelle émission de France Culture “Écoutez, révisez”, élaborée en partenariat avec le ministère. Cette nouvelle émission, diffusée tous les jours du lundi au vendredi à midi, permet aux élèves de première de réviser les oeuvres au programme tout en les écoutant lues par des comédiens formidables, dont certains viennent de la Comédie Française.

« Les professeurs font preuve d’un engagement exemplaire pour assurer la continuité pédagogique aux élèves. »
Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale
et de la jeunesse

Alors que les vacances scolaires ont débuté pour une partie des élèves, certaines familles se demandent comment faire de cette période un temps profitable pour leurs enfants.

Les vacances sont là bien sûr pour se reposer et se détendre. Celles-ci sont cependant un peu spéciales puisque chacun est contraint de rester chez soi. Pour aider les familles pendant cette période, nous leur proposons sur le site du ministère des idées d'activités culturelles, artistiques et sportives, ainsi que des conseils pratiques pour les accompagner pendant les vacances. Pour les élèves les plus fragiles, ces deux semaines de vacances sont aussi un moment important pour revenir sur les leçons qu’ils n’ont pas bien comprises ou pas bien assimilées. C’est pourquoi ces élèves pourront bénéficier d’un soutien individualisé pendant la deuxième semaine de vacances, à raison de 6h de cours à distance centrés sur la révision des savoirs fondamentaux.

Comment le système éducatif et les enseignants ont-ils réussi à s’adapter à la transformation de leur métier pendant cette période de confinement (enseignement à distance, utilisation de nouveaux outils…) ?

Les professeurs font preuve d’un engagement exemplaire pour assurer la continuité pédagogique aux élèves. Ils utilisent les outils qui leurs semblent les plus pertinents pour accomplir cette mission, en les adaptant aux possibilités matérielles de chaque élève. C’est souvent le dispositif “Ma classe à la maison” du CNED ou l’utilisation des environnements numériques de travail, mais il existe bien d’autres outils numériques. Cette période sera ainsi riche d’enseignement sur les meilleures façons de faire en matière de numérique éducatif. Pour répondre aux difficultés matérielles de certaines familles, nous nous organisons pour leur fournir du matériel informatique. En complément de cela, les professeurs veillent à appeler directement les familles et les élèves pour lutter contre les risques de décrochage et, lorsque cela est nécessaire, à leur envoyer des devoirs à faire par courrier. Nous avons pour cela monté un partenariat avec la Poste qui permet l’envoi aux familles et le retour gratuits pour ces devoirs.

  • Pour retrouver toutes les émissions et programmes “Nation apprenante” : cliquez ici