Retrouvez cet article sur en-marche.fr

Remettre le mérite au coeur de la Légion d’honneur

3 novembre 2017 - La Légion d’honneur appartient à notre patrimoine national et est l’un des fondements de notre société républicaine. Les Français sont sensibles à son idéal de grandeur et de service qu’incarne notamment sa devise « Honneur et Patrie ».

« C’est avec les hochets qu’on mène les hommes » disait Napoléon. Il en savait quelque chose, lui qui avait créé la Légion d’honneur, plus haute distinction française remise à près de 3 000 personnes chaque année. Un chiffre trop élevé pour une majorité de Français, qui considère que l’on ne respecte plus le critère des « mérites éminents acquis au service de la nation soit à titre civil, soit sous les armes ». Passe encore les hommes d’État étrangers – il en va de la bonne entente diplomatique –, mais chanteurs, acteurs, présentateurs télé interpellent à chaque remise de médaille.

Et la Légion d’honneur est vulnérable : l’une de ses forces tient à son image, au symbole qu’elle véhicule, et donc à la qualité de ses membres.

Si le nombre de récipiendaires a baissé de 362 000 en 1962 à 92 000 aujourd’hui suite aux décès des militaires décorés, le président de la République - qui est de droit grand maître de la Légion d’honneur - souhaite désormais réduire de 50% le nombre de civils décorés chaque année, de 10% chez les militaires et de 25 % pour les étrangers.

Et remettre le mérite au cœur de la légion.



Les membres de Gouvernement devront faire respecter cette exigence de renouveau, d’excellence et de dévouement dans les propositions qu’ils feront au conseil de l’ordre de la Légion d’honneur. Cette exigence a déjà trouvé à s’appliquer à l’occasion de la promotion du 14 juillet dernier, puisque seuls 101 dossiers ont été retenus sur les 800 qui avaient été présentés. Une baisse considérable comparée à la promotion précédente !

Cette réflexion s’applique aussi au deuxième ordre national (celui du Mérite) et aux ordres ministériels (Palmes académiques, Mérite agricole, Mérite maritime, Arts et lettres).


Que savez-vous sur la Légion d’honneur ?

  • Ce sont les ministres qui proposent les futurs décorés.

  • 5 promotions annuelles sont publiées au Journal officiel : 3 civiles, 2 militaires et des promotions spéciales pour les commémorations historiques ou autre événements particuliers.

  • Des décrets individuels viennent honorer les militaires blessés ou tués au combat.

  • Elle est remise au nom du Chef de l’État depuis plus de 2 siècles.

  • Elle observe une stricte parité dans chacune des promotions civiles.

  • Pour l’obtenir, plusieurs conditions : être de nationalité française, avoir un casier judiciaire vierge, avoir fait ses preuves au minimum 20 ans dans une activité.

  • Elle est portée, avant tout autre insigne, sur le côté gauche.