Retrouvez cet article sur en-marche.fr

L'école 42 : born to change !

2 septembre 2016 - Découvrez la meilleure école de code au monde !

« Born to code ? » « Né(e) pour coder ? »

La question se pose dès l’'ouverture de la page web de l’'école 42 et s’'impose à des visiteurs dont certains sont nés dans une époque où internet n’'existait pas encore. Pour accéder à cette formation pas comme les autres, les futurs étudiants doivent d'abord passer l'épreuve de la "piscine", dont une nouvelle session a ouvert ce lundi 29 août.

Quel est cet ovni pédagogique ?

Fondée en 2013 sous l’'impulsion de Xavier Niel propriétaire et dirigeant de Free, l’'école 42 a pour ambition de former de jeunes talents aux métiers de l’'informatique en révolutionnant le système pédagogique.

Le désir de créer cette école est né du constat de l’'importance du secteur du numérique sur le monde du travail mais aussi du déficit de formation informatique en France.

Le numérique est un secteur d’'avenir créateur d’'emplois. Gilles Babinet nommé « Digital champion » à la Commission européenne et chargé de promouvoir les avantages du numérique déclare :

« Si la France, 5e puissance économique mondiale, tenait sa place dans le numérique, au lieu d’'être 20e, elle aurait réglé le problème de l’'emploi »
Gilles Babinet

La 20ème place de la France dans le numérique s’'explique par le fait que les jeunes ne sont pas formés et poussés vers ces métiers. Le système est inadapté aux transformations que nous vivons.

« Nous pensons que le système scolaire actuel n'est pas adapté au monde dans lequel nous allons vivre demain, explique Kwame Yamgnane directeur adjoint général de 42 dans une interview à frenchweb.fr. Le système actuel a été fait pour rentrer des gens dans l'industrie. Dans le monde du numérique, l'idée ce n'est pas de réussir à faire un million de voitures par an, le but du jeu c'est de réussir à inventer un million de Facebook par an. » 

Si le système global est inadapté à la transition numérique, les formations proposées en informatique posent un problème de justice sociale. En effet, les meilleures formations sont proposées par des écoles privées très chères qui excluent ainsi une grande part de nos potentiels talents.

42 pour les jeunes, le numérique et la France !

Face aux lacunes d’'un système inadapté aux enjeux du XXIème siècle et inégalitaire, un nouveau modèle pédagogique est apparu en 2013, celui de l’'école 42 qui assume une triple ambition en souhaitant avoir un impact sur les élèves, le monde du numérique mais aussi la France !

L’'école 42 se place ainsi dans la continuité de la devise républicaine « Liberté, Égalité, Fraternité » affirme Kwame Yamgnane. L’'école est gratuite et la sélection ne prend en compte ni l’'origine sociale, ni les diplômes. En effet, 40% des étudiants de l’'école 42 n’ont pas leur bac. Le système opère donc une véritable démocratisation de l’'éducation, comme l'a déclaré Xavier Niel dans son édito de l’'école 42 :

« Le système éducatif ne marche pas. On peut être en échec scolaire et pourtant correspondre à ce qui est un génie en informatique. On peut ne pas avoir le bac et pourtant devenir le développeur le plus brillant de sa génération. »

Florian Bucher, directeur général adjoint de 42 est un exemple de ces élèves inadaptés au système mais s’'épanouissant dans un autre système pédagogique. « Le jour où votre fils sera passionné par ce qu’'il fait et qu’'il deviendra acteur et non plus spectateur, il va se révéler. » a dit un de ses professeurs à ses parents. Cette affirmation s’'est vérifiée quelques années plus tard lorsqu'’il a intégré des formations comme Epitech puis l’'école 42.

Comment cette théorie pédagogique se traduit-elle dans la pratique ?

L’'expérience d’'Alexandre (@Jacob)

Alexandre (@Jacob ; son pseudonyme à l'école) a tenté l’'aventure 42 en 2013, à la fondation de l’'école et se lance aujourd’hui dans celle d’'En Marche ! Il a accepté de témoigner de l’'organisation de l’'école où il a été responsable technique et pédagogique.

Il insiste sur un point :

« Il n’'y a pas de professeurs »

42 révolutionne le modèle éducatif en instaurant une éducation horizontale : le « peer-to-peer ». Les jeunes se notent entre eux. Aucun professeur n’'est là pour les aider ou les orienter. S’'ils ont une question, ils la posent à leur voisin ou la résolvent eux-mêmes. Dans le schéma traditionnel élève-professeur, l’'enseignant dispense sa méthode personnelle. L’'objectif de 42 est d’'apprendre à chaque étudiant à apprendre par lui-même, à développer sa créativité. La créativité est la clef de l’'innovation pour lui. L’'inventivité est la source de la création d’'entreprise. La soif de changer la réalité est la clef du dynamisme économique.

La pédagogie est donc décloisonnée dans cette école ouverte 7 jours sur 7 et 24h/24. La progression de chaque élève se fait par niveau et non par année. Le système est inspiré par la gamification. Les étudiants sont réunis autour de projets. Ils doivent passer de niveau en niveau mais peuvent également gagner des « rewards » comme des t-shirts mais aussi des « soirées cinéma ». Lorsqu’'un étudiant atteint le 21ème niveau il est « certifié 42 ». Il n’'y a pas de diplôme officiel ce qui n’'empêche pas les entreprises de s’'arracher ces étudiants.

La vie au Heart of Code (les locaux de 42 dans le 17ème arrondissement parisien), est couplée avec une insertion en entreprise par un stage après avoir atteint un certain niveau dans le parcours. Chaque pensionnaire de l’'école 42 avance donc à son rythme de niveau en niveau. Cela peut prendre autant d’'années que nécessaire (en moyenne les jeunes mettent trois ans).

« On dit souvent que c’'est l’'école de la seconde chance, ce n’'est pas vrai ! précise Alexandre. Beaucoup d’'élèves sortent du lycée. » Au vu de la démocratisation de l’'éducation qu’'elle opère, 42 pourrait être vue comme « l’'école de la chance », tout simplement.

Ainsi l’'engagement des élèves dans leur cursus est assuré par la grande liberté qui leur est accordé.

Et ça marche !

Chaque année 50 000 personnes entre 18 et 30 ans issus de tous milieux sociaux et viennent de partout dans le monde pour tenter leur chance aux épreuves de pré-sélection de 42 en ligne. 3000 se confrontent aux trois ou quatre sessions de piscine organisées chaque année et 800 sont admis.

La piscine est le système de sélection pour entrer dans l’'école. Durant quatre semaines les candidats vivent dans le « Heart of Code », passent des projets et se notent « peer-to-peer ».

Après seulement trois années d’'existence, 42 est reconnu par les professionnels du monde de l’'informatique ; des personnalités comme Peter Thiel (cofondateur et CEO de Paypal) ou Charles Bolden (administrateur de la NASA) sont venus à l’'école.

Le modèle marche si bien qu’'il a été exporté en Afrique du Sud, Roumanie ou Ukraine. Xavier Niel a également ouvert une nouvelle « école 42 » cet été dans la Silicon Valley, à Fremont. Si tout le monde n’'est pas « born to code », l’'école 42 est elle « born to change ». Pour s’'adapter aux mutations d’'un monde en perpétuel changement, 42 change le rapport des jeunes à l’'apprentissage, change leur insertion dans le monde de l’'entreprise, et change la place du numérique en France.

NB

  • Depuis le début des années 2000, le numérique représente 26% de la croissance française.
  • La gamification désigne le transfert des techniques de jeux à la vie réelle et notamment des situations de travail.

Sources