Retrouvez cet article sur en-marche.fr

L’’Hommage d’Emmanuel Macron à Michel Rocard

19 août 2016 - Emmanuel Macron a rendu hommage à Michel Rocard devant sa femme, présente dans l’'assemblée.

Emmanuel Macron a rendu hommage à Michel Rocard devant sa femme, présente dans l’'assemblée.

L’'hommage à Michel Rocard

« Et une soirée comme ce soir, je ne peux pas ne pas penser à Michel Rocard.

Merci Sylvie d’'être là. Tu vois, beaucoup de gens pensent à toi et à lui.

Je pense à lui parce qu’'il fait partie des quelques hommes qui m’'ont convaincu de faire de la politique. Alors je suis très différent de Michel Rocard. Et donc en lui rendant hommage, et Henri le sait bien, qui me l’'avait présenté, et à qui je dois aussi beaucoup, en rendant hommage à Michel Rocard, ce n’est pas parce que, on sait comment est fait le monde politico-politique, ce n’'est pas pour le récupérer, on ne récupère pas Michel Rocard, des gens ont essayé de son vivant, ils n’'ont pas réussi. Donc je souhaite bon courage à tous ceux qui voudraient essayer de le récupérer maintenant. »

« Je ne suis pas Michel Rocard »

« Je ne suis pas Michel Rocard, parce qu’'on avait des désaccords, on se chamaillait très souvent, en particulier, il était surpris par En Marche.

Pourquoi ?

Parce que c’'était un homme de parti, un vrai, un homme d’'engagement militant, qui avait vraiment eu cet engagement, c’'était son histoire. Ce n’'est pas la mienne, je lui rends hommage, c’'est ma dette personnelle, j’'en ai des tas, je les rendrai toujours, mais il faut les rendre en liberté, sans chercher à capturer un héritage, sans chercher à dire : je fais tout pareil, parce que ça n’'aurait aucun sens, et la meilleure façon d’'être fidèle dans la vie, c’'est de toujours nommer ses dettes, de toujours les reconnaître, mais d’'être avant tout fidèle à ses idées.

C’'est ce que nous faisons ensemble. »

NB.

  • Michel Rocard a été Premier ministre de 1988 à 1991. On lui doit notamment le RMI (Revenu minimum d’'insertion) et la CSG (Contribution sociale généralisée).
  • Il a été premier secrétaire du Parti socialiste de 1993 à 1994.
  • Il est décédé le 2 juillet 2016.