Retrouvez cet article sur en-marche.fr

Mieux vivre et mieux réussir en Outre-Mer

6 juillet 2018 - Retrouvez ce que dit le Livre Bleu Outre-Mer !

« Nous avons un enjeu collectif, qui est de recréer ce chemin de confiance dans la nation française, qui est de permettre à chacun de nos concitoyens de percevoir que nous lui donnons tous les moyens de réussir »
- Emmanuel Macron, discours du 28 juin 2018

Le Livre Bleu Outre-mer, présenté par Anne Girardin, Ministre des territoires d’Outre-mer, devant l’ensemble des acteurs des territoires, est le résultat d’une grande consultation. Comment y répond-il ?

Le résultat d’une grande consultation ultramarine

  • Emmanuel Macron s’était engagé à donner une feuille de route pour les territoires ultramarins. Lancées en octobre dernier, les Assises des Outre-mer ont été l’occasion de donner la parole aux Ultramarins et de déterminer une feuille de route de la transformation du territoire.

  • La République En Marche ! a aussi participé à cette consultation en allant frapper à des milliers de portes du 22 janvier au 28 février 2018. Des centaines de marcheurs ont permis de tirer un diagnostic des attentes des citoyens ultramarins. Celles-ci sont à la hauteur des enjeux qui traversent ces territoires : le chômage, le pouvoir d’achat, l’éducation et la sécurité ressortent comme les préoccupations majeures des citoyens ultramarins.

La création d’emplois et l’activité économique ultramarine



  • Aider les entreprises pour favoriser l’emploi. Une grande réforme des aides aux entreprises sera conduite pour favoriser l’emploi. Il s’agit notamment de créer un dispositif unique de zone franche ainsi que des exonérations de charges simplifiées.

  • Créer un fond d'intervention économique de 400 millions d’euros. Ce fond servira à soutenir les initiatives privées.

  • Investir dans la compétence. Le programme d'investissements dans les compétences, qui vise en particulier la formation et l’insertion professionnelle des jeunes, mobilisera 700 millions d'euros pour les Outre-mer.

La bataille de l’emploi sera gagnée par « un engagement collectif qui passe par la bataille des compétences », « par les entrepreneurs de TPE / PME […], pas par plus d’emploi public. »
- Emmanuel Macron
  • La présence de la Banque Publique d’Investissement (BPI) sera renforcée dans les départements et les régions.

  • L’investissement public et le développement des territoires est une priorité : le fonds exceptionnel d’investissement (FEI) sera porté à 110 millions d’euros par an pour accompagner les projets locaux. Cela représente près de 500 millions d'euros investis sur le quinquennat.

Aller vers une croissance durable

  • Mieux prévenir contre les risques naturels pour une croissance durable. Une loi pour la prévention et la protection contre les risques naturels ultramarins sera présentée d'ici l'été 2019.

  • Garantir une croissance verte. L’Outre-mer fait de la France un territoire de biodiversité unique (nous abritons 10% de la biodiversité mondiale) et la deuxième puissance maritime du monde par la superficie ! Préserver cette biodiversité est au coeur de la stratégie du Gouvernement, qui vient de dévoiler son plan biodiversité.

Mieux s’adapter aux besoins du territoire ultramarin

  • Viser la simplification et l’accélération des procédures d’habilitation à adapter les lois ou règlements nationaux aux territoires d’Outre-mer. Le Gouvernement a proposé de modifier l’article 73 de la Constitution, qui permet aux Outre-mer d’avoir des habilitations spéciales ou des adaptations spécifiques à leur territoire. La différenciation ne doit pas être une fin en soi mais elle peut être le vecteur d’une accélération du développement en ce qu’elle favorise la prise en compte des circonstances locales spécifiques.

  • Ouvrir les discussions sur l’audiovisuel public en Outre-mer. Il est temps de se concerter pour apporter une solution au décrochage ultramarin sur France 3 et France 2. La consultation des ultramarins sur ce sujet permettra de trancher sur la question.

  • Une situation particulière pour Mayotte. Le sénateur mahorais Soilihi a proposé d’adapter les conditions d'exercice du droit du sol, qui est l’un de nos principes fondamentaux, à la réalité du territoire de Mayotte. Emmanuel Macron a apporté son soutien à cette démarche adaptée et équilibrée.

Le « Livre bleu Outre-mer » est une véritable feuille de route du Gouvernement pour le quinquennat : « Ce Livre bleu nous oblige et nous engage collectivement ».
Annick Girardin, ministre des Outre-Mer