Retrouvez cet article sur en-marche.fr

Trois semaines d’espoir.

1 avril 2017 - #MacronMarseille - Emmanuel Macron était en rassemblement à Marseille samedi.

Emmanuel Macron avait lancé un défi aux Marseillais, ils l’ont relevé ! La campagne du candidat d’En Marche avait commencé avec un déplacement à Marseille. C’est dans cette « ville de son cœur » qu’il a choisi de lancer la dernière phase de notre campagne.

Il ne nous reste que trois semaines.

Trois semaines pour renouveler la vie politique

Depuis plus de 20 ans, le balancier de la droite et de la gauche a bloqué le pays. Le projet d’Emmanuel Macron est celui d’une véritable alternance dont il se porte le garant. Le candidat d'En Marche à l'élection présidentielle a mis au clair les inquiétudes que peuvent susciter les soutiens politiques.

Trois semaines pour faire barrage au Front national

Sur des terres marquées par la menace du Front national, Emmanuel Macron a dénoncé la banalisation de la menace frontiste. Le visage de la haine ne doit pas devenir celui de la France.

« Nous sommes les vrais patriotes » s’est exclamé Emmanuel Macron qui a conclu son discours sur la fierté de l’identité française :

Trois semaines pour redonner de l’espoir

À la haine portée par le Front national, Emmanuel Macron soutient un projet d’espoir. Espoir au cœur de sa vision et de son discours.

Nous ramènerons l’espoir par l’école.

Nous redonnerons l’espoir par la culture.

Nous redonnerons de l’espoir par le sport.

L’espoir nous le redonnerons par le travail.

Nous le porterons par l’innovation.

Trois semaines de mobilisation

La mobilisation était au rendez-vous au Parc Chanot de Marseille cet après-midi. Les trois semaines à venir doivent être à cette image. Trois semaines d’espoir, d’envie et d’énergie ! Alors engagez-vous. Dans trois semaines, il sera trop tard !

À lire aussi :