Retrouvez cet article sur en-marche.fr

Ce qui devait être un meeting s'est transformé en rencontres - rassemblement à La Réunion

25 mars 2017 - Emmanuel Macron était en rassemblement à Saint-Denis de La Réunion samedi 25 mars

Samedi 25 mars, Emmanuel Macron, candidat d'En Marche à l'élection présidentielle, a donné la parole aux Réunionnais et a répondu à leurs questions.

Utiliser toutes les flexibilités des territoires

Une première question portait sur l'agriculture.


À La Réunion, il faut développer l’agriculture. Pour développer l'agriculture, il faut simplifier la vie des agriculteurs, il faut pouvoir développer la filière agricole. De manière générale, il faut tirer avantage des spécificités qui font la richesse des territoires d'Outre-mer, en développant aussi par exemple la filière maritime. Aujourd'hui à La Réunion, il y a en termes d’activité, de ressources, une création de richesses unique.


La modernisation de l'économie

Une autre question a été posée sur la création des entreprises : "Aujourd'hui il est très difficile de devenir chef d'entreprise ici, beaucoup de points nous bloquent et nous souffrons aussi de démotivation. Nous croyons en ce que nous voulons faire, nous voulons embaucher, mais c'est de plus en plus difficile !"



Le candidat d'En Marche à l'élection présidentielle propose une approche pragmatique : il faut aller vers plus de simplicité, et des règles créées et adaptées au plus près du terrain. Le projet porté par Emmanuel Macron laisse la possibilité, dans le cadre de la Constitution, d'adapter les règles au terrain pour donner plus de latitude et de simplicité.



Plus globalement, il faut réussir à dynamiser l’activité, en allant plus loin dans certains domaines. L’agriculture par exemple : c’est avec une vraie compétitivité locale qu’on arrivera à baisser les prix et à créer de l’emploi. Pour cela, il faut :

  • Aller au bout des engagements pris (par exemple sur la canne à sucre)
  • Développer certaines filières (comme le porc, le poulet), où il y a encore trop d’importations.
  • S’assurer que le prix de vente corresponde au prix de production.

La santé

Interpellé sur les questions de santé publique, et en particulier sur le problème du diabète à La Réunion, Emmanuel Macron a rappelé deux propositions fortes de son programme pour la santé :

  1. Continuer de développer des maisons de santé
  1. Encourager la prévention, et la médecine alternative

Handicap

Interrogé deux fois sur la question du handicap, le candidat d'En Marche à l'élection présidentielle est revenu longuement sur son projet, pour l'égalité des chances, en particulier pour les personnes en situation de handicap. Il est notamment revenu sur la nécessité de garantir une rémunération plus digne aux auxiliaires de vie scolaire.

Le chômage des jeunes

"Comment donne-t-on du travail aux jeunes ?" a été la dernière question posée à Emmanuel Macron lors de cette rencontre.

La clé de l'emploi des jeunes est la formation : s'ils ne sont pas bien formés, ils ne peuvent pas trouver de travail.

Pour remédier à cela, deux sujets clés doivent être traités :

  • L’investissement dans les classes primaires
  • L'aide à l’entreprenariat et la création des emplois francs

Conclusion : prendre en compte la réalité du territoire réunionnais



En conclusion, Emmanuel Macron est revenu sur deux sujets essentiels de son projet pour la France. En premier lieu, la culture. Ouvrir la culture à tous, c'est la proposition du candidat d'En Marche à l'élection présidentielle, par :

  • L'ouverture des bibliothèques en soirée et en week-end

  • Le pass culture pour tous les jeunes de 18 ans

La sécurité et l’Europe est le deuxième sujet qu'il a souhaité aborder.

Le problème aujourd’hui dans les quartiers les plus difficiles est l’insécurité qui s’y est installée. Emmanuel Macron défend une politique de tolérance 0 en matière d’insécurité. Pour ce faire, 10.000 postes de policiers et gendarmes supplémentaires seront créés sur le quinquennat, et une police de sécurité quotidienne sera mise en place.

Enfin, notre place dans le monde, et en particulier celle de la Réunion au milieu de l’Océan Indien pose un défi géographique, culturel et économique.

La Réunion est au sein de la mondialisation : elle sait ce que c’est que ce rapport au monde, et ce que c’est que d’être ouvert au monde. C'est pour cela qu'il faut une vraie intégration dans les politiques européennes, mais il faut aussi une coopération plus forte et exigeante.

À lire aussi :