Retrouvez cet article sur en-marche.fr

Emmanuel Macron était en meeting à Talence le 9 mars

9 mars 2017 - Le candidat d'En Marche à l'élection présidentielle était en rassemblement à Talence, en Gironde.

Un nouveau pacte pour les classes moyennes - #MacronGironde

Plus de 3.000 personnes étaient présentes à la réunion publique d'Emmanuel Macron à Talence jeudi 9 mars.

Lors de ce rassemblement, Emmanuel Macron a rappelé :

  1. Le cap qu’il s’est fixé : faire entrer la France dans la XXIe siècle et permettre à chacune et chacun de trouver sa place dans le siècle qui advient.

  2. Le sens de son contrat avec la Nation, et de son engagement devant les Françaises et les Français.

Le candidat d’En Marche place les classes moyennes au cœur de son projet et leur propose un nouveau pacte.

Cette volonté part d’un constat : les classes moyennes subissent les transformations et les défis du siècle qui advient. Le pacte que propose Emmanuel Macron leur permet de trouver leur place. Il repose sur une conviction : nous devons réconcilier la liberté et la protection.

Ce pacte repose sur trois objectifs pour les classes moyennes.

Objectif 1. Valoriser le travail

  • Simplifier la vie des entrepreneurs, en réduisant les charges et en supprimant la caisse qui gère le RSI

  • Simplifier le droit du travail, en renvoyant davantage à l'accord de branches

  • Mener jusqu'au bout la réforme des prud'hommes

  • Adopter une politique claire d'allègements des charges pour ceux qui emploient

  • Améliorer le pouvoir d'achat pour tous les travailleurs

  • Réformer la formation professionnelle, en formant 1 million de jeunes et 1 million de demandeurs d'emploi peu ou pas qualifiés

Objectif 2. Protéger les classes moyennes : une politique de la tolérance zéro

  • Création d’une police de sécurité quotidienne

  • Donner à nos policiers et gendarmes un pouvoir d’injonction et d’éloignement

Objectif 3. Répondre à l’insécurité culturelle

  • Avoir une politique pour les classes moyennes c’est protéger la laïcité de 1905 qui permet à chacun d’exercer sa religion dans le cadre républicain.
  • Ne rien confondre mais en même temps ne rien céder à ceux qui ne respectent pas les lois de la République

À lire aussi :