Retrouvez cet article sur en-marche.fr

Nous tiendrons !

2 avril 2021 - Dès dimanche soir, les mesures qui s’appliquaient déjà dans 19 départements seront étendues à tout le territoire jusqu’au 3 mai ; l’objectif étant ainsi non pas de s’enfermer, mais de limiter au maximum les contacts de proximité et les rencontres.

Mercredi soir, le Président de la République a appelé l’ensemble des français à fournir un effort supplémentaire avec un principe clair : préférer aux contraintes pour tous, le civisme de chacun.
Un choix en cohérence avec les décisions prises depuis le début de cette crise pour protéger la santé de nos concitoyens, préserver l’éducation et miser sur la confiance en chacun. Un choix en cohérence avec trois principes qui n’ont cessé de guider la prise de décision du Gouvernement : la sécurité des Français, l’équilibre entre les mesures mises en places et la réalité vécue par tous, et la responsabilité donnée aux Français pour adopter les bons comportements face au virus.

« Nous faisons le choix de la confiance. Nous faisons le choix de la responsabilité et de la respiration »
Emmanuel Macron, le 31 mars 2021

Face à des variants qui redistribuent sans cesse les cartes, il est essentiel de faire bloc, de continuer à nous mobiliser pour freiner la circulation du virus et être aux côtés du personnel soignant, qui lutte lui jour et nuit pour sauver des vies. Le Gouvernement travaille sans relâche pour trouver des solutions à une crise que personne n’avait encore jamais eu à gérer auparavant.

C’est grâce à cet effort constant que nous avons maintenu nos établissements ouverts depuis septembre 2020, là où tant sont restés fermés à travers le monde.

« L’éducation de nos enfants n’est pas négociable. L’école n’est pas négociable »

Comme l’a rappelé Emmanuel Macron, l’éducation de nos enfants n’est pas négociable. Pour allier cet impondérable à la réalité d’un virus qui circule, et circule vite, partout sur le territoire, le Président de la République maintient son choix de préserver l’avenir de nos enfants et annonce une adaptation du calendrier scolaire :

  • Enseignement en distanciel pour les écoles, collèges et lycées la semaine prochaine, sauf pour les enfants des soignants et de quelques autres professions prioritaires qui seront accueillis, de même que les enfants en situation de handicap dans le secteur médico-social.

  • Harmonisation des vacances de printemps pour toute la France, quelle que soit la zone, à compter du 10 avril, pour une durée de 2 semaines.

  • Réouverture graduée selon les niveaux : la rentrée aura lieu pour tous le 26 avril, physiquement pour les maternelles et primaires, à distance pour les collèges et lycées. Ces derniers pourront retrouver physiquement leurs établissements à partir du 3 mai, le cas échéant avec des jauges adaptées.


C’est également grâce à cette volonté sans faille que nous sommes le pays le plus protecteur au monde. Le Président l’a une nouvelle fois garanti : tous les dispositifs actuellement en vigueur pour les salariés, les commerçants, les indépendants, les entrepreneurs et les entreprises seront prolongés. Les parents qui devront garder leurs enfants et ne pourront pas télétravailler bénéficieront eux du droit au chômage partiel.

Les prochaines semaines vont encore être difficiles. Mais l’espoir est là !


Comme l’a rappelé le président, c’est un horizon positif qui se dessine grâce au vaccin. Il nous faut accélérer, encore et toujours notre stratégie vaccinale. Pour tenir l’objectif auquel nous nous sommes engagés, plusieurs caps ont été fixés :

  • Les plus de 60 ans pourront se faire vacciner le 6 avril
  • Les plus de 50 ans à partir du 15 mai
  • L’ensemble des français à partir de la mi-juin
« A partir de là, nous mettons tous les moyens pour vacciner, vacciner, vacciner. Sans répit, sans jour férié. Le samedi et le dimanche comme la semaine »
Emmanuel Macron, le 31 mars 2021

Tous les moyens ont été mis pour vacciner tous les jours, massivement. Le calendrier sera avancé autant que possible et une vaccination spécifique pour les professions les plus exposées sera prévue. C’est grâce aux efforts d’avril d’une part, et l’accélération de notre campagne de vaccination d’autre part que nous pourrons contenir progressivement ce nouveau virus, et commencer à rouvrir progressiment le pays à partir de la mi-mai. Pour retrouver cette culture qui nous a tant manqué, pour retrouver cet art de vivre à la française que nous aimons tant, nous tiendrons. Tous ensemble.


Faisant suite à ce discours et comme il s'y était engagé, le Premier ministre Jean Castex, a présenté jeudi au Parlement ces nouvelles mesures à portée nationale. Au terme d'un débat de 3h riches en interventions théâtrales et peu constructives, les oppositions ont cependant préféré quitter la salle plutôt que de prendre part au vote.

Notre pays mérite mieux que cela, parce que ce n'est qu'ensemble, unis et déterminés que nous tiendrons.
Ayons confiance dans un avenir meilleur, notre Mouvement citoyen y prendra toute sa part !