Retrouvez cet article sur en-marche.fr

Parcoursup tient ses promesses

15 juin 2018 - A la veille du baccalauréat, près de 80% des lycéens ont au moins une proposition pour s'orienter vers l'enseignement supérieur. Parcoursup délivre de meilleurs résultats qu'attendu.

Parcoursup dépasse nos objectifs 20 jours après son lancement

  • 79% des lycéens ont eu une proposition à ce jour. Cela représente plus de 600 000 candidats.

  • Ce résultat dépasse l’objectif des deux tiers de candidats avec une réponse avant le 18 juin, prévision que nous avions fixée en avril dernier. Nous sommes aujourd’hui proches des trois quarts avec une réponse positive et chaque jour, de nouvelles propositions sont faites aux jeunes élèves.

  • La situation actuelle est nettement plus satisfaisante pour les lycéens qui, à quelques jours des épreuves du BAC, connaissent d’ores et déjà leur avenir.

Aucun étudiant ne sera laissé de côté !

  • Un peu moins de 200 000 lycéens attendent une réponse positive de la plateforme. Aucun ne sera laissé de côté. De nouvelles propositions sont faites chaque jour.

  • Parmi ces élèves, 20 000 élèves n’ont demandé que des filières sélectives : nous avons mis en place pour eux des commissions académiques dont l’objectif est de faire des propositions individualisées à chacun pour que tous aient une place dans le supérieur dès septembre. Ce chiffre couvre également une certaine portion d’élèves qui s’est dirigée vers des propositions hors Parcoursup.

  • Les lycéens de quartiers plus défavorisés sont-ils discriminés ? Alors que l’ancien système n’autorisait pas le changement d’académie, Parcoursup a permis de rendre plus souple cette règle pour favoriser la mobilité des étudiants. Un plus grand nombre de bacheliers pourront poursuivre leurs études dans une autre académie que celle de leur lycée d’origine.



« Parcoursup autorise le changement d’académie. L’année dernière c’est un jeune sur cinq de Créteil qui a pu étudier à Paris. Aujourd’hui, dans un système qui est encore entrain de fonctionner, c’est 1 jeune sur 4 de Créteil qui a des propositions à Paris. »
- Frédérique Vidal