Retrouvez cet article sur en-marche.fr

Patrick Toulmet - Tous En Marche

22 juillet 2016 - Découvrez le portait et l'intervention de Patrick Toulmet, délégué national d'En Marche, lors du rassemblement #TousEnMarche à la Mutualité

La troisième intervention du rassemblement était l’'histoire d’'une rencontre. Une rencontre racontée par Patrick Toulmet, président de la Chambre des Métiers de Seine-Saint-Denis.

« Comment j’'ai rencontré Emmanuel Macron ? »

« Je m’'occupe d'’un centre de formation d’'une capacité de 3000 apprenants, que vous connaissez Monsieur le Ministre. Pour casser un peu les idées reçues de la presse, qui dit que vous êtes un financier, froid, glacial, vous êtes l’'inverse de ce qui est dit. »

Un Homme différent

« Je vous ai rencontré lors d’'une remise de prix de CAP à des fleuristes, des coiffeurs, coiffeuses, boulangers, boulangères, qu’'est-ce que j'’étais fier, parce que j’'ai dit : ce mec-là est différent. Ça faisait une heure que vous étiez en train de remettre des prix, vous n’'avez pas regardé votre montre, contrairement à beaucoup de ministres que ça emmerde poliment … Mais j’'ai senti que vous étiez un homme différent, encore plus quand à la sortie vous êtes venu me saluer et m'’avez demandé si je pouvais passer du temps à votre cabinet, vous m’'avez reçu une heure et demie, pour proposer des choses pour les jeunes. Vous m’'avez demandé : Quelles sont les idées que vous auriez à proposer tout de suite ?

Et là, vous m’'avez vraiment étonné.

On est parti sur une mesure qui a été prise, qui a traîné pendant trois ou quatre mois, mais c'’était la gratuité de l’'apprentissage pour les moins de 18 ans, pour les employeurs, c’'était une très belle mesure, Monsieur le Ministre.

Après le 13 novembre, vous m'’avez convoqué dans votre bureau en disant : qu’'est-ce qu’'on pourrait faire pour les jeunes désociabilisés dans nos départements ? Je vous ai fait des propositions, et c'’est en cours. »

« Vous, vous vous êtes mis accroupi pour me parler. »

« En général, un ministre, ça se met sur la pointe des pieds pour paraître encore plus grand. Je ne sais pas si c'’est de la prétention, mais je pense un peu. Vous, vous vous êtes mis accroupi pour me parler. J’'ai fréquenté pas mal de politiques, mais vous êtes différent. Si mon CFA existe, c'’est grâce à mon cher Renaud. Mais ça, c’'est de la graine de ministre.

Je parle avec mon cœœur parce que vous le méritez. Parce que quand un ministre est à San Francisco et m'’appelle pour me demander des nouvelles, ce n’'était jamais arrivé, pourtant, j’'en ai connu quelques-uns. Donc pour vous dire que bien sûr, je ne vais pas marcher avec vous, je vais rouler, même très vite. Et maintenant, qu'’on arrête, vous êtes vraiment quelqu'’un de très humain, et je le dis sincèrement du fond du cœœur.

Monsieur le Ministre, vous pouvez compter sur moi, tu peux compter sur moi, et je tiens à te dire, quand à la Sorbonne tu as remis ces prix, quelle leçon d'’humilité. Je n’'avais jamais vu ça pour des CAP. Voilà Monsieur. Je pense que je vais arrêter parce que je sais que j’'ai encore plein de choses à te dire, parce que je te fréquente depuis un an et demi, mais franchement, tu es un mec bien.

Compte sur moi, je me battrai pour toi. »

NB.

  • Patrick Toulmet est chef d’entreprise.
  • De 2010 à 2015, il a été conseiller régional d'’Île-de-France.
  • Engagé sur les thématiques de mobilité et d’'accessibilité, il est l’'ambassadeur accessibilité de la RATP et de la SNCF depuis 2014.
  • Il lutte pour le développement de l’'apprentissage.