Retrouvez cet article sur en-marche.fr

Le plan Biodiversité fait la différence !

6 juillet 2018 - De plus en plus menacée, notre biodiversité doit être préservée. Retour sur les objectifs et le plan d’action déployé par le Gouvernement.

Il est temps d’agir. Une espèce disparaît toutes les 20 minutes sur la planète. 40 % des espèces vivantes auront disparu au milieu du siècle. Face à ce constat alarmant, nous mettons en place un plan pour transformer nos habitudes néfastes en actions respectueuses de notre environnement. Nicolas Hulot a présenté le Plan Biodiversité du Gouvernement. En voici les objectifs et les mesures phares.



Mobiliser le plus possible

Il y a nécessité à agir, tous ensemble et vite. C’est pour cette raison que nous engageons tous les acteurs de la société dans ce plan pour la Biodiversité.

  • Le premier Comité Interministériel pour la Biodiversité (CIB) a mis autour de la table tous les ministres du Gouvernement.

  • Nous souhaitons qu’un cadre international ambitieux soit adopté à terme. Nous préparons déjà la COP15 de la Convention sur la diversité biologique qui se déroulera en 2020 en Chine et qui sera l’occasion d’enclencher au niveau mondial une dynamique comparable à celle que nous avons contribuée à mettre en place dans la perspective des accords de Paris sur le climat.

  • Une mobilisation financière à la hauteur de l’objectif. Pour la réalisation des mesures du plan, le ministère de la Transition écologique et solidaire va mobiliser 600 millions d’euros de plus sur 4 ans. Il s’agit d’étendre les actions permettant de changer d’échelle dans les territoires et avec l’ensemble des acteurs. 150 millions d’euros seront mobilisés pour rémunérer les agriculteurs et les engager dans la protection de la biodiversité (couverture de sols, plantation de haies, préservation des prairies et des zones humides…).

« Ce plan marque le coup d’envoi d’une mobilisation sans précédent du Gouvernement et des acteurs à tous les niveaux »
- Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire

Parmi les quelques 90 mesures du plan Biodiversité, quels sont les objectifs phares ?

Objectif 0 plastique dans les océans

  • A l’horizon 2025, nous espérons atteindre l’objectif de zéro plastique rejeté dans l’océan. Les 12 produits plastiques à usage unique le plus fréquemment retrouvés sur le littoral et en mer seront donc interdits (dont les cotons-tiges, sachets, vaisselle à usage unique, pailles, etc.). Un travail sera engagé avec chaque filière pour trouver des solutions alternatives.
  • Le recyclage du plastique et les mesures de substitution seront développés, pour tendre vers 100% de plastique recyclé à l’horizon 2025.


Stopper l’artificialisation des sols

Notre objectif est d’arriver à zéro artificialisation nette des sols. Par exemple, tous les nouveaux parkings devront à terme être construits de façon à être perméables.

Un parc national des forêts

Nous allons créer l’année prochaine un 11ème parc national des forêts entre Champagne et Bourgogne : un nouvel espace libre et protégé pour mieux préserver nos forêts.

Passer à 15% de biologique de surface agricole

L'objectif est d'atteindre d'ici à 2022 15 % de surface agricole utile en agriculture biologique, contre 6,5 % aujourd'hui.