Retrouvez cet article sur en-marche.fr

Portrait de candidat : Matthieu Annereau

6 décembre 2019 - Il portera les valeurs de La République en Marche à Saint-Herblain, dans les Pays-de-la-Loire. Matthieu Annereau, âgé de 41 ans, est un homme engagé, notamment pour faire changer le regard de notre société sur le handicap. Portrait.

Lorsque nous lui demandons quel a été son déclic pour s’engager en politique, Matthieu Annereau n’hésite pas et nous parle des élections municipales de 2014. «Je voulais faire changer le visage de ma ville, qu’elle évolue. Je voulais bousculer ce qui peut se faire traditionnellement. Faire en sorte de combler le fossé qui existe entre les élus et les habitants».
Ainsi, avec des personnes issues de la société civile, pourvues d’expériences diverses dans le monde associatif et économique, il se lance. Il est élu d’opposition et siège également au conseil de la métropole de Nantes.

Ancré dans son territoire, notre candidat pour Saint-Herblain est un homme qui agit. Il s’engage, beaucoup, fait en sorte de faire évoluer notre société, tout le temps. En 2017, il fonde « l’Association pour la prise en compte du Handicap dans les politiques publiques et privées » (APHPP). L’objectif est clair mais grand :
« Nous voulons, avec cette association, sensibiliser à la cause du handicap. Avec un certain nombre d’acteurs, rencontrés au cours de différentes activités, nous avons statué sur l’importance de créer cette structure afin de sensibiliser la population, nos élus, les acteurs associatifs mais aussi ceux du monde économique ».
Et cela fonctionne. Aujourd’hui, l’association parvient à faire des remontées et des propositions auprès des décideurs afin de porter l’enjeu de la prise en compte du handicap.

Cette association se déploie sur tout le territoire, par le biais de correspondants locaux. A l’occasion des municipales de 2020, Matthieu Annereau, qui préside l’APHPP, a souhaité que les villes et les métropoles soient aussi sensibilisées à ces enjeux. «Je suis convaincu que si les personnes en situation de handicap peuvent participer à la vie politique, alors elles s’abstiendront moins. Elles peuvent beaucoup apporter au débat public, par leur différence et leur complémentarité. Cela participe, tout simplement, à la représentation de la société ».

En décembre 2017, l’association participe aux premiers États généraux du Handicap à l’Assemblée nationale. Cet événement intervient 12 ans après des États généraux du Handicap organisé à l’Unesco en 2005. L’objectif est de replacer la question de la prise en compte du handicap au cœur du débat public. L’APHPP est également reçue à l’Élysée afin de présenter ses préconisations en la matière.

Je suis convaincu que les personnes en situation de handicap peuvent beaucoup apporter au débat public, par leur différence et leur complémentarité. Cela participe, tout simplement, à la représentation de la société

Vous l’avez compris, Matthieu Annereau est un homme de combat, qui souhaite porter au plus haut les causes qui lui importe. Où trouve-t-il la force d’être aussi actif dans le monde associatif, politique et de continuer à occuper son emploi salarié ? « Ma famille », répond-t-il du tac au tac. « Le soutien de ma famille me permet de conjuguer toutes ces activités. Elle me donne la force d’agir. Et c’est ce socle familial solide qui représente ma plus grande fierté ».

Sa vie a été marquée par plusieurs rencontres, nous explique-t-il. Notamment celle avec Bruno Le Maire ou encore Philippe Croizon, qui l’inspire beaucoup. « J’ai également été touché par la rencontre avec Brigitte Macron, qui a dédié du temps pour échanger sur les sujets de fonds ».

En 2017, il rejoint La République en Marche, convaincu par la vision du président de la République, Emmanuel Macron. « C’est le fait de ne pas avoir de position toute arrêtée, d’idées préconçues, qui m’a convaincu. Bien sûr, nous avons tous des valeurs que nous défendons. Mais, au contact des citoyens, on peut évoluer dans nos positions ».
Pour lui, Emmanuel Macron représente « une voix nouvelle qui sort des sentiers battus de la politique traditionnelle ».

Ce 3 décembre, journée internationale des personnes handicapées, il publie une tribune dans laquelle il encourage les personnes en situation de handicap à s’engager et demande aux partis politiques de « leur faire une réelle place ».

Oui, vous avez bien compris, notre candidat est un homme de combat.