Retrouvez cet article sur en-marche.fr

Présentation des candidats aux élections législatives #LaRépubliqueEnMarche

12 mai 2017 - Le retour des citoyens au cœur de notre vie politique.

La raison d’être d’En Marche est la refondation de notre vie politique au service de la transformation de notre pays.

Le premier acte de cette refondation s’est achevé dimanche 7 mai par l’élection d’Emmanuel Macron à la Présidence de la République.

Le second acte commence pour nous aujourd’hui, avec le dévoilement de nos candidats aux élections législatives des 11 et 18 juin prochains. Nous avons en effet l’objectif de bâtir une majorité de changement, et donc d’obtenir pour le groupe parlementaire « La République En Marche ! » une majorité absolue à l’Assemblée nationale.

Nous abordons cette nouvelle étape avec le même état d’esprit, les mêmes principes et les mêmes valeurs que tout ce que nous avons réalisé depuis un peu plus de 13 mois. Une fois encore, nous traduisons en acte les engagements pris devant nos adhérents et devant les Français.

Après un processus de sélection d’une rigueur, d’une objectivité et d’une impartialité sans précédent sous la Vème République, je suis très fier, en tant que secrétaire général d’En Marche !, de vous présenter celles et ceux qui porteront nos couleurs pour mettre concrètement en œuvre le projet pour lequel Emmanuel Macron a été élu par les Français.

Leurs profils parlent d’eux-mêmes : nos candidats signent en effet le retour définitif des citoyens au cœur de notre vie politique. Avec eux, la République se met en marche !

Richard Ferrand

La Commission Nationale d’Investiture


Présidée par Jean-Paul Delevoye, cette commission composée de 9 membres et 2 suppléants (Catherine Barbaroux, Jean-Marc Borello, Christine de Veyrac, Anne Emery-Dumas, Jean Launay, Audrey Manuby, Cédric O, Agnès Pannier-Runacher, François Patriat, Margaux Pech, Marlène Schiappa) s’est réunie pour la première fois le 16 février 2017.

19000

DOSSIERS DE CANDIDATURE DÉPOSÉS SUR LA PLATEFORME DEPUIS LE 19 JANVIER

34

CANDIDATURES PAR CIRCONSCRIPTION EN MOYENNE

71%

DE DOSSIERS MASCULINS

29%

DE DOSSIERS FÉMININS

Le processus de sélection

Les équipes dédiées à la préparation des élections législatives ont procédé à une présélection sur la base de critères objectifs (CV, disponibilité pour mener campagne, etc.), afin de préparer dans les meilleures conditions les réunions de la CNI qui ont duré au total 250 heures en 3 mois.

À l’issue de cette présélection, près de 1700 entretiens téléphoniques ou physiques ont été conduits par une équipe de 10 personnes composée de salariés et bénévoles du mouvement.

La commission, sur la base de ces entretiens, des dossiers constitués, et des remontées du terrain en lien avec les cadres locaux d’En Marche !, a établi une liste finale respectant les 5 critères définis par Emmanuel Macron : le renouvellement, la parité réelle, la probité, le pluralisme politique et la cohérence.

1. Le renouvellement :

52% des candidats n’ont jamais eu de mandat, national ou local ; 95% des candidats ne sont pas des députés sortants.

2. La parité réelle :

214 candidats sont des femmes, 214 sont des hommes ; le respect de la parité est également valable pour ce qui concerne les circonscriptions estimées « favorables » au regard des résultats obtenus par Emmanuel Macron lors des deux tours de l’élection présidentielle ;

3. La probité :

Tous les candidats se sont engagés à n’avoir à ce jour aucun casier judiciaire, et à n’avoir jamais été déclarés inéligibles pour quelque cause que ce soit ; le mouvement a par ailleurs fait tout son possible pour veiller à ce que les candidats choisis respectent les valeurs qui sont les siennes ;

4. La pluralité politique :

Les candidats sont issus de l’ensemble du spectre politique républicain ; ce pluralisme est l’expression de la recomposition du paysage politique voulue par le Président de la République autour du projet qu’il porte pour notre pays ;

5. L’efficacité et la clarté :

L’ensemble des candidats se sont engagés à soutenir et à mettre concrètement en œuvre le contrat avec la Nation proposé par le Président de la République.

Biographies de candidats

Hervé Berville, 27 ans, candidat dans la 2e circonscription des Côtes-d’Armor.

Né au Rwanda, il a été adopté à l’âge de 4 ans par une famille de Pluduno, dans les Côtes-d’Armor.

Après des études supérieures à l’IEP de Lille et à la London School of Economics, il devient économiste et élabore la stratégie d’intervention de l’Agence Française du Développement, où il travaille, au Kenya et en Tanzanie.

Il a adhéré en décembre 2015 aux Jeunes avec Macron et le 6 avril 2016 à En Marche !. Il est le référent des Jeunes avec Macron dans les Côtes-d’Armor.

Marion Buchet, 35 ans, candidate sur la cinquième circonscription de Meurthe-et-Moselle.

Marion sert son pays depuis 15 ans comme pilote de chasse dans l’Armée de l’air.

En parallèle de son activité professionnelle, Marion a repris des études de droit en septembre 2016 à l’Université Paris1 Panthéon-Sorbonne.

Femme de terrain et de conviction, Marion est membre de l’Association Avec les Femmes de la Défense.

Elle se retrouve aujourd’hui dans la démarche d’En Marche ! : la volonté de la société civile de prendre son destin en main.

Latifa Chay, 32 ans, candidate dans la 4ème circonscription de la Drôme.

Après 11 ans dans le secteur de l’assurance, Latifa a engagé une reconversion professionnelle pour créer sa propre activité.

Militante du Parti Socialiste, Latifa a été maire-adjointe de Romans en charge de la Culture, de la Jeunesse et des Relations Internationales.

Conseillère municipale d’opposition depuis 2014, elle anime un collectif citoyen qui a pour ambition de faire de la politique autrement au niveau local en permettant à des personnes aux parcours variés de débattre et de faire avancer des idées communes.

Latifa est adhérente à En Marche ! depuis janvier 2017.

Yolaine de Courson, 63 ans, candidate dans la 4e circonscription du département de la Côte-d’Or.

Retraitée active depuis 2016, elle a auparavant effectué sa carrière dans le privé, comme directrice de développement, chef d’entreprise et consultante en stratégie.

Elle est maire du village d’Arrans depuis 2014. Son engagement politique est dédié à la survie et au développement des territoires ruraux : accès au numérique, aux services publics, mobilité, nouvelle agriculture, emploi, etc.

Elle est adhérente d’En Marche ! depuis avril 2016.

Laura Devin, 38 ans, candidate dans la 4ème circonscription de Haute-Savoie.

Avocate de profession, elle est à la tête d’une association au sein de sa commune d’Archamps, où elle mène divers projets citoyens au service de ses habitants.

Elle prolonge son engagement et obtient son premier mandat politique en 2014, où, première adjointe, elle teste de nouveaux modes d’exercice du pouvoir autour d’une participation citoyenne accrue.

Elle est adhérente à En Marche ! depuis janvier 2017.

Jean-Baptiste Djebbari, 35 ans, candidat dans la 2ème circonscription de la Haute-Vienne.

Expert dans le secteur aéronautique, il est aujourd’hui entrepreneur dans une compagnie aérienne privée, où il exerce au service de son territoire de coeur, le Limousin, en vue de son désenclavement.

Particulièrement intéressé aux questions de démocratie digitale et de renouvellement démocratique, il s’est naturellement engagé à En Marche ! par l’intermédiaire des Jeunes avec Macron.

Coralie Dubost, 34 ans, candidate dans la 3e circonscription du département de l’Hérault.

Juriste de formation, elle est, depuis 2016, responsable du bureau de la Direction Générale et responsable de projets transversaux RSE de la Montpellier Business School.

Elle est engagée dans plusieurs associations culturelles et humanitaires, comme la Maison de la Justice et du Droit de Montpellier ou la Ligue des Droits de l’homme.

Elle vit son premier engagement politique à En Marche !. Elle est la référente du mouvement dans le département de l’Hérault.

Émilie Guerel, 33 ans, candidate dans la 7ème circonscription du Var.

Depuis 2012, Émilie est professeure d’anglais dans un collège à Ollioules dans le Var. Elle suit également en formation continue un cursus universitaire à l’IEP d’Aix-en-Provence.

Émilie s’engage depuis plusieurs années dans la lutte contre le décrochage scolaire. Elle mène des expérimentations dans ses classes et intervient auprès d’associations.

Membre active des Jeunes avec Macron et contributrice pour le site Vision Macron, Emilie est animatrice d’un Comité Local En Marche ! à Sanary-Sur-Mer.

Elle s’est engagée dans l’équipe de campagne du Var, contribuant notamment à la mobilisation des femmes du département.

Christine Heintz, 53 ans, candidate dans la deuxième circonscription des Deux-Sèvres.

Christine dirige le collège Camille Claudel de Civray. Être chef d’établissement est l’aboutissement d’un engagement d’enseignante en Sciences économiques et sociales depuis 1983.

Interpellée par la démarche transpartisane d’Emmanuel Macron qu’elle-même prône depuis longtemps, Christine adhère à En Marche ! dès son lancement.

Elle répond à l’appel lancé par Emmanuel Macron aux femmes pour les législatives et présente sa candidature pour « donner réalité » au projet du candidat qu’elle soutient.

Sacha Houlié, 28 ans, candidat dans la deuxième circonscription de la Vienne.

Après des études en droit de l’Union Européenne et droit public des affaires à Paris, Sacha exerce la profession d’avocat dans un cabinet spécialisé en droit de la construction.

Sacha est un des co-fondateurs de « Les Jeunes avec Macron » et devient délégué national en octobre 2016.

En dehors de son activité professionnelle, Sacha est engagé bénévolement dans plusieurs associations et est notam- ment vice-président d’un club de football amateur.

Guillaume Kasbarian, 30 ans, candidat dans la 1ère circonscription d’Eure-et-Loir.

Diplômé de l’ESSEC en 2009, il devient consultant dans un cabinet de conseil en stratégie. Il aide aujourd’hui de nombreuses entreprises d’Eure-et-Loir dans leur développement, leur organisation et leur transformation digitale.

Guillaume s’engage pour la première fois dans un mouvement politique le jour du lancement d’En Marche ! le 6 Avril 2016.

Il est aujourd’hui référent du mouvement en Eure-et-Loir et a pleinement participé à la campagne présidentielle dans le département.

Daniel Labaronne, 61 ans, candidat dans la 2e circonscription de l’Indre-et-Loire.

Docteur en sciences économiques, il est maître de conférences en sciences économiques à l’université de Bordeaux et chercheur au sein du Laboratoire analyse et recherche économiques, économie et finance.

Maire de Bléré depuis 2014, il a été le premier élu d’Indre-et-Loire à apporter son parrainage à Emmanuel Macron.

Il est responsable du comité local d’En Marche ! à Bléré et du pôle de réflexion « économie » au sein du mouvement En Marche ! Touraine.

Cendra Motin, 42 ans, candidate dans la 6e circonscription de l’Isère.

Cendra a créé son entreprise de conseil en ressources humaines en 2011 après plusieurs expériences comme salariée dans des services RH.

Cette expérience entrepreneuriale dans la banlieue lyonnaise lui a fait prendre conscience des difficultés de ces territoires dits « sensibles » et a motivé son engagement politique pour davantage d’égalité, de mobilité et d’accès aux services publics.

Pierre-Alain Raphan, 34 ans, candidat dans la 10ème circonscription de l’Essonne.

Pierre-Alain Raphan est aujourd’hui Directeur général du cabinet de conseil Accia Consulting, associé de l’Editeur Deegee ainsi que professeur d’audit à l’IAE de Grenoble.

Consultant pour Accenture pendant 8 ans, il a travaillé entre autres sur les stratégies de développement d’Elis et de BNP Paribas.

Sportif émérite, il est ceinture noire et arbitre international de taekwondo. A ce titre, il s’est particulièrement investi dans la vie locale en étant Président de la Ligue essonnienne de taekwondo.

Engagé du 1er jour dans En Marche !, il est référent du 12e arrondissement de Paris.

Aurélien Taché, 32 ans, candidat dans la 10ème circonscription du Val-d’Oise.

Aujourd’hui délégué régional du Groupe SOS, Aurélien a travaillé pendant 2 ans auprès du ministre du Logement où il était en charge de l’hébergement des sans-abri et des migrants.

En parallèle, il est secrétaire fédéral adjoint à l’Europe au Parti Socialiste Paris, après avoir été candidat aux élections municipales en 2014 dans le 18e arrondissement.

Aurélien a contribué au projet d’Emmanuel Macron sur la pauvreté et le logement dans le cadre de groupes de travail.

Corinne Vignon, 53 ans, candidate dans la 3ème circonscription de Haute-Garonne.

Après avoir vécu plus de 15 ans à l’étranger — au Costa-Rica en tant que gérante d’un centre touristique, à Barcelone comme responsable d’un établissement de restauration puis cadre chez Alain Afflelou — elle décide de revenir en France en 2014.

Responsable commerciale d’un groupe immobilier à Toulouse, Corinne décide de s’engager dans la vie citoyenne à l’occasion des élections municipales de 2014. Soutenue par une liste composée de femmes et d’hommes de droite comme de gauche, elle devient alors maire de Flourens (2 000 habitants).

Elle est chargée de la mobilisation des comités locaux d’En Marche ! en Haute-Garonne et s’est pleinement engagée dans la campagne présidentielle aux côtés du référent Mickaël Nogal.