Retrouvez cet article sur en-marche.fr

Projet de loi de finances : un budget juste et équilibré

27 septembre 2017 - « Le premier budget du quinquennat est celui des promesses tenues : c'est un budget de transformation et de pouvoir d'achat. » Gérald Darmanin

La philosophie en 5 lignes

L’élaboration d’un projet de loi de finances est guidée par un principe fondateur, celui de la crédibilité. Mais être crédible, ce n’est pas agir en gestionnaire. C’est un projet de transformation qui est présenté. Il prévoit de rénover des pans entiers de notre fiscalité et d’investir massivement dans l’innovation, les compétences et la transition écologique. Cela ne sera pas brutale, au contraire : c’est aussi un projet de renforcement du pouvoir d’achat.

Constat : un besoin de réformer en profondeur

  • Des chiffres qui parlent d’eux-mêmes

45%

C'est le poids des impôts et taxes dans l'économie française. C’est 10 points de plus que la moyenne européenne.

1.7 %

C’est le taux de croissance anticipé de l’économie française en 2017. C’est insuffisant pour faire baisser durablement le chômage.

6 millions

C'est le nombre de chômeurs en France.


  • Focus sur la méthode

Être responsable

Les déficits seront ramenés en dessous de 3% du PIB dès 2017 et presque à 0 en 2022. C’est qui pourquoi la CSG augmente pour financer la baisse des charges salariales.

Voir à long terme 

Le projet prévoit des réformes et actions sur plusieurs années. C’est le cas de la baisse de l’impôt sur les sociétés et du Grand Plan d’Investissement.

Tenir ses promesses 

L’essentiel du programme fiscal d’Emmanuel Macron est réalisé dès cette année.


Principales mesures

  • 1er axe : prévoir aujourd'hui la croissance de demain

Récompenser le risque plutôt que la rente

La fiscalité du capital sera refondée pour inciter à investir dans l’économie réelle. L’impôt sur les sociétés sera porté à 25% (contre 33% aujourd’hui), l’ISF restreint au patrimoine immobilier et un prélèvement forfaitaire unique (PFU) à 30% instauré sur tous les revenus du capital.

Relancer l’investissement public

Un Grand Plan d’investissement de 57 Milliards d’euros sur 5 ans est instauré. L'Etat donnera désormais une vision globale à l’investissement public, aujourd’hui trop souvent diffus.

Donner corps à la transition écologique

20 milliards d’euros du Plan d’Investissement seront consacrés à la transition écologique. La fiscalité écologique – sur le carbone et les carburants notamment – sera aussi renforcée.


  • 2ème axe : plus de pouvoir d’achat pour les Français

Récompenser le travail

Le salaire net de tous ceux qui travaillent va augmenter avec la suppression de certaines charges. Pour un salarié au SMIC, ce sont 250€ par an de plus de pouvoir d’achat. La prime d’activité est aussi augmentée de 80€ par mois, dont 20€ dès 2018.

Supprimer la taxe d’habitation pour 80% des français

Cet impôt, socialement et territorialement injuste, sera progressivement supprimé jusqu’en 2020 pour 80% des français. C’est l’Etat qui paiera pour eux : les municipalités ne vont pas perdre 1 centime.
L’éligibilité et le gain peuvent être simulés sur https://simuletataxe.fr

Protéger les plus fragiles

L’allocation aux adultes handicapés sera revalorisée de 50€ par mois en 2018, puis de 40 supplémentaires en 2019, pour être portée à 900€ par mois.
Le minimum vieillesse augmentera de 30€ par mois dès 2018 pour un retraité seul, et de 100 euros par mois d’ici 2020.
Le chèque énergie sera aussi généralisé : d’un montant moyen de 150 euros en 2018, il sera de 200 euros en moyenne dès 2019.

Votre pouvoir d'achat selon votre statut

Ministère de l'Action et des Comptes publics
Ministère de l'Action et des Comptes publics
Ministère de l'Action et des Comptes publics
Ministère de l'Action et des Comptes publics
Ministère de l'Action et des Comptes publics