Retrouvez cet article sur en-marche.fr

“Reconstruire Ensemble” : évoluons vers un modèle économique durable et inclusif !

7 mai 2020 - La crise que nous vivons témoigne de l’urgence et de la pertinence de revoir le modèle de l’entreprise, qui doit devenir plus résiliente et mieux répondre aux grands défis de notre société.

La crise que nous traversons fait ressortir le meilleur et le pire de notre modèle économique : d’un côté, on voit de nombreux acteurs se manifester spontanément pour contribuer à la lutte contre la crise et de l’autre, des entreprises recourir massivement au chômage partiel sans remettre en question leur politique de dividendes ou leur politique salariale.

Et si, depuis le début du quinquennat, la majorité présidentielle a donné les moyens aux entreprises d’affirmer leur utilité sociale et environnementale (en particulier avec la loi PACTE), réflechissons aujourd'hui à l'accélération de la mise en oeuvre d’un capitalisme plus inclusif et plus durable. Le “monde d’après” exige des entreprises non plus seulement rentables mais aussi soutenables.

« La crise est l’occasion d’accélérer la mutation des entreprises pour bâtir un capitalisme inclusif et soutenable, et ce avec nos partenaires européens. »
Stanislas Guerini, Délégué général de LaREM

Changeons notre manière de produire ! L’Etat et l’Union européenne doivent se servir du plan de relance pour faire évoluer les activités et les modes de production de nos entreprises et garantir notre souveraineté. C’est d’ailleurs ce que s'apprêtait à faire le Gouvernement avant le début de la crise via le Pacte productif destiné à faire de l’industrie française le vecteur du plein emploi et de la transition environnementale de l’économie. Nous devons aujourd’hui le renforcer, réflechissons ensemble à une série de mesures en faveur de la production durable (chèque vert pour le remplacement de machines polluantes, réduction d’impôts pour la fabrication de produits éco-conçus…).


Donnez-nous vos idées, participez à notre grande consultation


Partageons la valeur entre ceux qui participent à la créer ! Nous devons envisager une meilleure répartition de la valeur au sein des entreprises, entre leurs différentes parties-prenantes, des salariés aux fournisseurs. Interrogeons-nous sur la manière de développer des outils pour limiter les écarts salariaux trop importants, pour accélérer l’actionnariat salarié ou encore pour conditionner l’accroissement du versement de dividendes…

Incitons les transformations et récompensons les entreprises vertueuses ! Aujourd’hui les outils de l’engagement ne donnent pas aux entreprises qui s’engagent d’autres bénéfices qu’un bénéfice d’image. Comment les encourager à changer ? Des pistes existent comme la création d’un avantage fiscal pour les entreprises vertueuses ou le lancement, au niveau européen, d’un “Purpose Business Act” réservant certains marchés publics aux entreprises engagées.



  • Le programme "Reconstruire Ensemble" de La République En Marche
Le Mouvement mobilise l’ensemble de ses adhérents et cadres, pour un travail collectif jusqu'à la fin du mois de juin sur quatre grands défis fixés par le Délégué général : changer de modèle, construire de nouvelles solidarités, garantir notre souveraineté et restaurer la confiance pour consolider notre démocratie.

Ateliers de la reconstruction dans les comités locaux, consultation directe des adhérents sur chaque thématique, groupes de travail composés d'experts, conférences-débats hébdomadaires... L'ensemble du dispositif est à retrouver ici : https://en-marche.fr/apres-la-crise

Cette réflexion collective, menée sur l'ensemble du territoire, permettra à LaREM d'établir des propositions visant à construire la société dans laquelle nous voulons vivre demain.

A lire aussi :