Retrouvez cet article sur en-marche.fr

Reconstruire Ensemble : éloignons 100% des conjoints violents du domicile conjugal !

3 juin 2020 - Dans le cadre du programme Reconstruire Ensemble, LaREM propose d'éloigner les auteurs de violences du domicile conjugal, pour protéger encore davantage les victimes et éviter à certaines la double peine de devoir quitter leur logement.

“Les seuls responsables des violences, ce sont leurs auteurs. Accompagner les victimes est essentiel mais ne résout pas l’origine de ces violences”, explique Marlène Schiappa, secrétaire d’Etat chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes et de la Lutte contre les discriminations.

Le Grenelle des violences conjugales a notamment permis d’identifier la prévention de la récidive comme facteur primordial : “Il faut accompagner les auteurs, pour mieux protéger les victimes.”

La règle doit être l’éloignement du conjoint violent

Les groupes de travail animés par Marlène Schiappa pour faire de l’égalité femmes-hommes la grande cause de la reconstruction et par Jean-Marc Borello en charge des nouvelles solidarités mènent actuellement une réflexion et présentent une première proposition forte : sortir 100% des conjoints violents du domicile conjugal.

L’État s’est d’ores et déjà engagé à cofinancer, d’ici la fin du quinquennat, deux centres de prise en charge des auteurs par région. Ces dispositifs permettent de faire chuter le taux de récidive d'environ 50%. Mais ils n’accompagnent aujourd’hui que moins de 4 000 auteurs chaque année. Or, on estime à 200 000 le nombre de femmes victimes de violences conjugales chaque année. Pouvoir éloigner jusqu’à 120 000 auteurs par an serait un changement d’échelle radical qui ferait considérablement baisser la récidive. Cela implique de multiplier par 30 les prises en charge, sur décision du parquet en pré-sentenciel, du tribunal de grande instance en post-sentenciel ou par démarche volontaire, et d’héberger les auteurs.




  • Le programme "Reconstruire Ensemble" de La République En Marche
Le Mouvement mobilise l’ensemble de ses adhérents et cadres, pour un travail collectif jusqu'à la fin du mois de juin sur quatre grands défis fixés par le Délégué général : changer de modèle, construire de nouvelles solidarités, garantir notre souveraineté et restaurer la confiance pour consolider notre démocratie.

Ateliers de la reconstruction dans les comités locaux, consultation directe des adhérents sur chaque thématique, groupes de travail composés d'experts, conférences-débats hébdomadaires... L'ensemble du dispositif est à retrouver ici : https://en-marche.fr/apres-la-crise

C'est dans ce cadre que La République En Marche place l’égalité Femmes-Hommes comme priorité.

L’objectif est de mettre au cœur de la reconstruction les questions d’égalité femmes hommes : parité, place des femmes dans les processus de décisions, revalorisation des métiers féminisés, lutte contre les violences conjugales et les violences sexuelles...

“L’égalité femmes-hommes fait partie des valeurs défendues par La République En Marche, c’est dans notre ADN et c’est la grande cause du quinquennat du Président de la République”, a expliqué Stanislas Guerini, Délégué général de LaREM. En savoir plus : cliquez-ici

Cette réflexion collective, menée sur l'ensemble du territoire, permettra à LaREM d'établir des propositions visant à construire la société dans laquelle nous voulons vivre demain.

A lire aussi :