Retrouvez cet article sur en-marche.fr

Une Semaine pour l’Emploi des personnes en situation de handicap

14 novembre 2017 - Depuis 1997, la 3e semaine de novembre est dédiée à la mobilisation pour l’emploi des personnes en situation de handicap.

En France, les acteurs se mobilisent et innovent.

Hier matin, Muriel Pénicaud et Sophie Cluzel se sont rendues d’abord à Pôle Emploi où elles ont pu observer et essayer les dernières installations d’accessibilité dans une agence à Laumière (Paris 19) : l’Emploi Store et son simulateur de métier en immersion, accueil des personnes en situation de handicap auditif… L’occasion aussi de passer un moment d’échange avec les demandeurs d’emploi concernés.



Les ministres ont ensuite visité la startup Zenika, spécialisée dans l'architecture informatique, qui développe une politique handicap et diversité exemplaire.



La journée s’est achevée par la remise du Handi Tech Trophy, un trophée qui récompense les technologies inclusives du futur, en présence de Mounir Mahjoubi, Secrétaire d’État chargé du Numérique.



Les chiffres de l’emploi des personnes en situation de handicap sont loin d’être satisfaisants.

Depuis 30 ans les entreprises ont une obligation de quota d’emploi des personnes handicapées de 6% (pour les entreprises de plus de 20 salariés). Mais les objectifs sont loin d’être atteints : 5,4% dans le public et 3,5% dans le privé.

Bien que des efforts considérables aient été faits notamment grâce à des entrepreneurs pour favoriser la situation des personnes en situation de handicap, les inégalités restent trop importantes face à l’emploi.

1 objectif pour la Secrétaire d’État : favoriser l’emploi des personnes handicapées.


Le plan d’action de Sophie Cluzel, Secrétaire d’État chargée des personnes handicapées

Cette journée a été l’occasion pour elle d’évoquer son plan d’action favorisant des mesures plus incitatives que coercitives :

⊕ Développement de l’apprentissage.
⊕ Amélioration des dispositifs d'insertion.
⊕ Mobilisation et mise en réseau des services publics de l'emploi, entreprises, associations et autres intervenants.
⊕ Promotion de la formation des personnes handicapées par une diversité d’acteurs.
⊕ Faire de la RQTH (reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé) une force plutôt qu’un obstacle.
⊕ Simplification des démarches : à compter du 1er janvier 2019, la déclaration d’obligation d’emploi des travailleurs handicapés se fera via la déclaration sociale nominative.
⊕ Simplification du parcours d’orientation, d’ici deux ans, les MDPH (Maisons Départementales des personnes handicapées) auront un système d’information commun afin de mutualiser des données, notamment avec Pôle emploi.
⊕ Emplois accompagnés : en fonction des résultats de l’expérimentation, développement du dispositif des “job coach”.
⊕ Le 26 avril prochain, un DuoDay au cours duquel des personnes valides seront encouragées à travailler en binôme avec des personnes en situation de handicap et réciproquement.