Retrouvez cet article sur en-marche.fr

Séparatismes, laïcité, égalité des chances : nos 16 propositions pour un réveil républicain

9 décembre 2020 - Après avoir consulté les marcheurs, auditionné des experts et organisé des débats sur les séparatismes et la laïcité, LaREM formule aujourd’hui des propositions pour contribuer au réveil républicain demandé par le Président.

Depuis 2017, le Président de la République a initié une lutte résolue contre l’islamisme. Il y a des actes : plus de 250 lieux (mosquées, associations culturelles etc.) ont été ainsi fermés et des centaines de personnes fichées expulsées depuis 2017.

Dans son discours des Mureaux, le Président a appelé à un réveil républicain : une stratégie d’ensemble pour éradiquer l’islamisme et garantir les promesses républicaines. C’est un tournant. Le projet de loi confortant les principes républicains en est la première traduction importante : fin des imams détachés, instruction obligatoire à 3 ans ou contrôle des financements étrangers. Nous nous inscrivons dans cette continuité.

A La République En Marche, nous avons mené un travail de fond dans la lutte contre les séparatismes et pour tenir les promesses de la laïcité et de l’égalité des chances.

LIRE NOS 16 PROPOSITIONS POUR CONFORTER LES PRINCIPES RÉPUBLICAINS

Cliquez ici !

Par ces 16 propositions, notre Mouvement souhaite contribuer au réveil républicain demandé par le Président. Nous portons une réponse globale qui s’attache aussi bien à tenir les promesses républicaines et renforcer les garanties d’une citoyenneté apaisée, revendiquée, qu’à rétablir l’ordre républicain.

Notre démarche :

Un groupe de travail composé de Bariza Khiari, membre du Bureau exécutif de LaREM et ex-sénatrice, Prisca Thevenot, porte-parole du Mouvement, Najwa El Haïté, élue locale et les députés Caroline Abadie, Eric Poulliat et Jean-François Eliaou ;
Plus de 7000 réponses à la consultation des marcheurs ;
Plus de 50 auditions de ministres, experts, universitaires, représentants des cultes et élus de terrain.

Nos propositions phares :

  • Prévoir des sanctions exemplaires pour les personnes dépositaires de l’autorité publique qui commettent des délits racistes ou discriminatoires.
  • Porter l’ambition nouvelle d’une « formation universelle à la laïcité » à l’école (élèves et enseignants) et dans la fonction publique.
  • Lancer une mobilisation générale pour le mentorat. Tout jeune en fin de collège, en particulier en zone prioritaire d’ici 2022, doit être soutenu par un jeune actif afin de lutter contre l’auto-censure et le manque d’information.
  • Donner trois ans aux entreprises pour respecter de nouvelles obligations en matière de lutte contre les discriminations (formation obligatoire, contrôles et sanctions).
  • Protéger les agents et les usagers du service public en radiant les agents auteurs de manquements répétés et graves à la neutralité du service public.
« Les deux combats que nous menons, celui pour l’ordre républicain et celui pour l’égalité des chances, l’égalité réelle sont les deux faces d’une même pièce. L’un n’est pas de droite et l’autre n’est pas de gauche. Ils fondent l’identité républicaine et c’est l’identité que nous défendons. »
Stanislas Guerini, Délégué général de LaREM
  • A lire aussi :
- Le dossier de presse concernant le projet de loi confortant les principes républicains
- L'article "Séparatisme: craignant un coup de menton droitier, LREM veut élargir la focale" publié dans Le Figaro
- "Rééquilibrer le projet de loi « séparatismes » pour éviter d’« hystériser » le débat : le pari du gouvernement" dans Le Monde
- Face à l’islamisme, les partisans d’Emmanuel Macron soucieux d’équilibre dans Le Monde