Retrouvez cet article sur en-marche.fr

Stanislas Guerini : “Au moment de la reconstruction, la dimension sociale devra être prioritaire”

15 mai 2020 - Cette semaine, Stanislas Guerini, Délégué général de La République En Marche, s’est exprimé sur les nouvelles solidarités à mettre en oeuvre et a salué la responsabilité de toutes celles et ceux qui se mobilisent au quotidien pour répondre à la crise.

Dans une interview à La Voix Du Nord, le Délégué général de LaREM, est tout d’abord revenu sur les critiques formulées à l’égard de la majorité.

« L’État centralise les critiques et pourtant on attend tout de lui. C’est un mal très français. »
Stanislas Guerini, Délégué général de LaREM

Des critiques qu’il avait également dénoncées, la veille, sur FranceInfo : "Dans cette crise, il y a ceux qui agissent et ceux qui, comme Marine Le Pen, commentent. Je préfère saluer la responsabilité de tous ceux qui se sont retroussés les manches plutôt qu'écouter ceux qui accusent en permanence sans jamais rien faire ni jamais rien proposer."



Il a ensuite évoqué les besoins nouveaux qui émergent pendant la crise, certaines solidarités établies étant mises à rude épreuve.

Améliorer les mécanismes permettant de faire vivre l’esprit de solidarité, c’est tout l’enjeu de la réflexion portée par LaREM dans le cadre de son programme Reconstruire Ensemble.


Reconstruire Ensemble : “Faisons vivre l’esprit de solidarité !”

« Nos adhérents ont été interrogés et j’ai missionné Jean-Marc Borello, une figure de l’entrepreneuriat social et solidaire, pour mener un groupe de travail qui devra rendre ses conclusions en juin. »
Stanislas Guerini, Délégué général de LaREM
  • Lire l’intégralité de l’interview dans La Voix du Nord : cliquez-ici