Retrouvez cet article sur en-marche.fr

Transition écologique : les premières mesures concrètes

22 septembre 2017 - Nicolas Hulot a présenté les 4 premières mesures contre la précarité énergétique de son Plan climat pour accompagner les foyers les plus modestes.

« Aucune mesure n’est miraculeuse en soi, mais chacune mise bout à bout aura une efficacité certaine. »
Nicolas Hulot, Libération, 17 septembre.

Découvrez les quatre mesures phares qui vont accélérer la mise en oeuvre de l’Accord de Paris.

La prime à la conversion des véhicules

Parce que changer de voiture n’est pas toujours évident. Cela a un coût !

Dès l’année prochaine, la prime pour changer de véhicule, qui existait uniquement pour les ménages à revenus modestes, sera renforcée et généralisée à tous les Français.

  • Le principe est simple : le véhicule mis à la casse doit être ancien (un véhicule essence d’avant 1997 ou un véhicule diesel d’avant 2001 ; 2006 pour les ménages non imposables) et le nouveau véhicule acheté doit être plus sobre et récent (consommation inférieure à 130g de CO2 par kilomètre et vignette Crit’Air 0,1 ou 2).
  • Pour un ménage imposable, la prime sera de 1000 euros contre 500 euros jusqu’à présent
  • Pour un ménage non imposable, la prime sera de 2000 euros contre 1 000 euros jusqu’à présent
  • Pour ceux qui souhaitent passer à un véhicule électrique, la prime sera de 2 500 euros, et s’ajoutera aux 6 000 euros de bonus accordé à l’achat d’un véhicule électrique.

Concrètement : “Une famille non imposable qui souhaite remplacer une Clio de 1991 par un modèle d’occasion plus récent - une Clio 3 de 2006 d’une valeur moyenne de 3 500 euros - touchera une prime de 2 000 euros, soit plus de 50 % du prix du véhicule.”

C’était une promesse de campagne. Nous la tenons.

Le “chèque énergie” généralisé

Parce que payer sa facture d'énergie en temps et en heure n’est pas toujours facile.
Parce que les plus mal logés ont également les factures les plus exorbitantes.

  • Le chèque énergie, expérimenté dans 4 départements, va être étendu à tout le territoire en 2018
  • Il bénéficiera à près de 4 millions de ménages
  • De 150 euros en moyenne l’année prochaine, il passera à 200 euros en moyenne en 2019.

Une prime rapide à la place d’un crédit d’impôt

Parce que tout le monde ne peut pas avancer tous les frais nécessaires pour effectuer des travaux énergétiques chez soi

  • À partir de 2019, le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) deviendra une prime versée dès la fin des travaux : il ne faudra plus attendre les impôts de l’année suivante.
  • D’ici à la mise en place de cette prime en 2019, le CITE sera reconduit et son périmètre adapté.

C’était une promesse de campagne. Nous la tenons.

Aide à l'abandon des chaudières au fioul

Parce que nous avons pas tous les moyens de passer aux énergies renouvelables.

  • Le remplacement d'une chaudière au fioul par une chaudière à bois ou une pompe à chaleur pourra donner droit à une aide allant jusqu'à 3 000 euros pour les ménages modestes.
  • Cette aide sera attribuée via le mécanisme des certificats d'économies d'énergie (CEE) qui oblige les fournisseurs d'énergie à financer des actions d'économies (rénovation thermique des bâtiments, changement de chaudières, énergies renouvelables...).